Partagez

Plein de son importance ; ainsi l’été brûlant

Comme chaque an revient orgueilleusement. J’aime

Ces mois : juin, juillet, août ; ils sont autant de gemme

Que pour nous le temps pose affable, d’un pas lent. 


Voici que vient l’été, quand tout est opulent !

L’été, loin de l’hiver et son sombre anathème.

Tout pleut : soleil, fleurs, joie, eau, rayons… ; c’est le thème ! 

Tout s’amuse et tout rit et va batifolant ! 


Il fait chaud. – Quel silence ! Écoute mieux ! Tout chante ! 

Vois, l’abeille se perd dans la ronce tranchante

Et la seconde tombe ainsi qu’un fruit trop mûr. 


Tout l’espace s’étire et s’étouffe et se gonfle.

On pourrait presque voir, fourbu, le temps qui ronfle

Et l’ombre qui se couche en glissant sur le mur.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes