Partagez

Elle reste silencieuse sur le pas de sa vie.
Tournant, retournant et forant ses envies.
Martelant à grands coups, les portes de sa nuit,
qui se vrillent sans cesse, lui donnant le tournis.
L’étincelle de ses rêves, lui forge un paradis.
Un brasier qui s’enflamme, au moindre son du bruit.
Le fer qui la rougit. Le feu qui la nourrit.
Résonnent comme une enclume. Et se tait dans la nuit.

Campée dans son armure, aux fissures sanglantes,
Elle veut défier sa vie, aux facettes tranchantes,
Ne plus rien ressentir qu’une sève glaçante
qui figera son sang, au feu de ses tourmentes.
L’éclat de son regard, terni par trop d’attentes,
se brise dans le reflet de l’image qu’elle présente.
Son bras armé d’une lame à la pointe brillante
s’abat sans trembler et dans son cœur se plante!
La carapace éclate sous le coup mortel
et des milliers d’étoiles s’élèvent dans le ciel!
La lumière qui jaillit de son corps si frêle
illumine le monde, en nuées d’étincelles.

L’armure est brisée! L’amour est le vainqueur !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.4 sur 5 votes