Partagez

Je ne comprenais pas pourquoi
Dès que j’en apercevais une
Mon cœur frissonnait d’ émoi
Comme chacun trouvant chacune

Sur une brocante, un vide grenier,
Au détour d’un jardinet,
Chaque fois, un sourire ravi
Sur mon visage, attendri

Qu’elle soit, petite ou grande taille
Fonctionnelle, décorative
Ornée de fleurs ou toute bancale
Toujours pour moi, attractive

Et puis un jour, il me souvint
Pourquoi cette belle attirance
Quand je vis dedans, un gamin
S’éclaire enfin cette évidence

Mon père, qui nous eut sur le tard
Presque un demi siècle au compteur
N’était pas du genre fêtard
Jamais complice de nos bonheurs

Et pourtant, quelques fois rares
Prenait sa brouette, nous dedans
Et courait, filant daredare
Partager nos jeux d’enfants

C’est accroché à ma mémoire
Que ce souvenir est resté
Bien caché dans un tiroir
Dont j’ai enfin trouvé la clef.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.86 sur 7 votes