Partagez

Quand on entend plus de voix !
Quand les mots se font évanescence,
Et l’absence s’empare de notre choix !
On se contente d’écouter le silence !

Quand la feuille, de l’arbre, choit…
Trainée, par les vents, dans tous les sens !
Quand le sage, entre ses mains, croit
Tenir la raison ; le fou, lui, il s’en balance !

Les plus beaux souvenirs, on les revoit !
En chœur, derrière, ils chantent l’errance !
Yeux fermés, avec les cinq doigts,
Sur le cœur, on sent cette présence !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.8 sur 15 votes