Partagez

En repassant certains souvenirs,
J’espère, enfin, parvenir
A revoir certaines images
Calcinées par l’oubli,
Comme un écran, mirage
Du passé,
Avec mon cœur emmuré,
Dans une poitrine enserrée,
Cerné par certains plis,
Dépassés.
Je parviens à revoir et à sourire,
En repassant certains souvenirs,
Car le temps
A tout le temps
Devant lui, pour longtemps
Et bien longtemps.
Tombe, Pluie d’automne !
Remplis les cours d’eau !
Recouvre les tombeaux !
Efface cet horizon morne !
Mais tes eaux ne peuvent effacer
Les souvenirs de ce temps passé
Ce temps oublié
Ce temps regretté.
Ce temps
Où le temps
Avait vraiment le temps
De durer tout son temps.
Brille, Soleil d’hiver !
Que tes rayons éclairent
Ce triste enfer,
Cet horizon sombre
Comme les nuits de décembre !
Brille ! Brille du haut des cieux !
Rends les jours et les nuits radieux !
Ranime ces yeux !
Rassemble les jeunes et les vieux
Autour des feux
Et remonte le temps
Jusqu’aux temps
Qui avaient le temps
D’avoir le temps !
Fleurissez ! Fleurs printanières !
Profitez de cette douce lumière !
Semez ! Semez donc cette senteur,
Symbole de la joie et du bonheur !
Allez ! Et sachez que mon cœur
Baigne dans la douleur,
La tristesse et la peur
De tout ce temps
Qui n’est plus le temps,
Depuis longtemps,
Et ne sera jamais le temps,
Avant longtemps,
De notre temps !
Ce temps ! Ce temps jadis
Quand les cœurs étaient réunis,
Dans la tranquillité des lieux,
Autour des grands feux.
Tout brillant de bonheur
Partageant la douleur
Et le malheur,
La tristesse et la solitude
Avec grande sollicitude !
Ce temps !
Ce temps qui était un temps
Qui fut tout le temps
Et n’a plus le temps
D’être un temps !



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant