« Souvenirs d’enfance »


Souvenirs d’enfance

« Souvenirs d’enfance »

J’ai souvenirs d’enfance
Qui trottent dans ma tête
Souvenirs d’enfance
Qui n’ont pas toujours air de fête

Comme ce carrousel
Aux chevaux blancs en furie
Qui hennissent de douleur
Comme d’autres prient

Comme ce carrousel
Aux chevaux blancs en furie
Tournent, tourmentent
Toujours sous la pluie

Ils rêvent, ils rêvent
Au jour où ils fuient
Ils rêvent, ils rêvent
Enchaînés à l’autre et le suivent

J’ai souvenirs d’enfance
Qui reviennent dans ma tête
Souvenirs d’enfance
Que je voudrais disparaître

Comme mon père
Avec ce regard d’un homme qui fuit
Ma mère hurle de douleur
Grand-mère prie

Comme mon père avec
Ce regard d’un homme qui fuit
Dans l’œil une larme
De glace, banquise d’ennui

Il part, il part
Dans la chevauchée de la vie
Il part, il part
Sans se soucier des autres
Plus jamais je ne le suis

J’ai souvenirs d’enfance
Qui pleurent dans ma tête
Souvenirs d’enfance
Qui ont peur de la tempête

Comme cette journée
Où sous de grands parapluies
Des gens crient leur douleur
Pendant que les autres prient

Comme cette journée
Où sous de grands parapluies
La marche funèbre
Toujours sous la pluie

Ils pensent et pensent
Aux mots qu’ils ne lui ont pas dits
Ils pensent et pensent
Étouffés sans l’autre
Mais bientôt le suivent

J’ai souvenirs d’enfance
Qui martèlent dans ma tête
Souvenirs d’enfance
Qui me crient à tue-tête

Comme cette journée
Où dans une chambre blanche on me mit
Je crachais ma douleur
Mais je ne sais plus qui l’on prie

Comme cette journée
Où dans une chambre blanche
on me mit
Où l’on ne sait
Si on est le jour ou la nuit

Je rêve, je rêve
D’être comme les autres
Et que juste mon ombre me suit…

Michel Jetté


Pour voter, vous devez être connecté (utilisez connexion facebook ou par email)
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
4.61 sur 28 vote(s)

16 commentaires

  1. Trés beau poéme… il en vient jusqu’à éveiller des sentiments enfouis au plus profond de moi!

    Merci Stephane d’avoir partagé

  2. Je reviens à ce site pour relire votre poème… il m a profondément touché… je vois une copie de moi dans votre poème!
    Continuez à écrire

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez etre connecté: