Partagez

Spleen 4 +

Non loin de moi le blizzard souffle toujours fort
Le ciel tambourine comme un tambour major
Un gros nuage va sous peu se déchaîner
Fulminer déborder pour bientôt exploser
Le calme avant la tempête n’a pas duré
La sérénité qui paraissait établie
A dû se sentir probablement affaiblie
De se penser une impulsive aventure
Confinée dans la pure désinvolture
Je me retrouve ainsi à la case départ
Voyant mes rêves s’effondrer en leurs remparts
Dans ma maison rien de nouveau sous le soleil
Les jours se ressemblent et demeurent pareils
Il s’en fallait de peu que je veuille croire
Que j’allais enfin connaître la victoire
Mais je me suis militairement ressaisie
Me châtiant de mon accablante amnésie
Comment ai-je pu oublier mon ordinaire
O combien fastidieux et si peu solaire
Mes jours et mes nuits qui ont oublié l’écho
D’un cœur épris dans la tourmente du chaos
Demain ne sera pas différent d’aujourd’hui
Et je tournerai une autre page d’ennui



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes