Partagez

Sur invitation,

je ne t’ai pas invité,
pourtant je ne rêve pas,
tu t’es permis d’y entrer,
tu te demandes pourquoi,
de tout mon être je te hais.

J’ai retiré mon armure,
déposé toutes mes armes,
ça devient beaucoup trop dur,
mes yeux débordent de larmes,
l’amour demande tant de bravoure.

J’ai osé ouvrir mon coeur,
ils le piétinent sans pitié,
se bousculent, prit de terreur,
car ils ne savent plus aimer,
ils ne cherchent que le bonheur.

On se consomme entre nous,
l’illusion de vivre heureux,
nous sommes devenus fous,
ce n’est plus ce que je veux,
mon coeur, il n’est pas pour vous.

Dimitri Aksil.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes