Partagez

Syrie, vision d’horreur…

Épouvantable…
Les mots sont vains et dérisoires…
Chacun de mes mots est absurde
….et j’en ai conscience !
honteusement et douloureusement conscience…
Pourtant, réussir à nommer l’innommable
pour hurler à en perdre le souffle
car je suis étouffée
oppressée
devant ces témoignages « si vivants »
de mort certaine… et attendue…
…La vie est en survie
la fin est inévitable sans un sauvetage
…sans un miracle…
Le couperet est sur toutes les têtes.
C’est un massacre si bien orchestré
qu’ils vont tous « y rester »,
on ne compte même plus le nombre de disparus…
Trop trop trop certainement…
Un massacre, un carnage en « toute liberté »…
Se taire est bien pire…
Laisser faire bien plus encore…
Bains de sang,
Vision d’horreur,
Apocalypse,
Le fléau s’étend… il décime et ravage…
Rien ne l’arrête, il se propage
… et courent courent et déferlent
les rivières de sang, artères ensanglantées
…veines tailladées de ce qui fut…
un jour, rues où la vie se promenait,
où la vie, vivait !
désormais les pas perdus
ne se comptent plus…
A qui le tour, trop à chaque jour…
Et le mal se répand semant terreur, souffrance, mort à la chaîne…
Anéantissement de la vie sur cette terre, leur terre…
Atrocités inqualifiables…
Des mots pour dénoncer !
Dénoncer ce qui se sait ?
Crier hurler contre la barbarie…
En vain encore…
Fermer les yeux…
Regarder ces images…
Ridicule mal être, pesant fardeau de mon inutilité…
De l’inutilité totale de l’homme pour l’homme…
Abandon par omission ?
Abandon, simple négligence… mieux à faire ?
Que de sauver un peuple, des vies.
Partout la vie est en péril…
Mais là, la vie est en enfer,
L’enfer existe…
Il est sur terre… mais l’enfer à ce qu’on m’a dit
n’existe pourtant que pour punir « les mauvais »…
Alors qu’ont fait tous ces innocents pour déjà y être entrés ?
Hommes femmes enfants, l’enfer existe…
Et l’enfer, c’est le sang qui se déverse…
Qui se déverse à flots…
puissants torrents, restes de la sève de vie, de leur vie…
Ce sang dans lequel ils trempent les pieds…
Impossible de le contourner, de l’éviter, de l’enjamber…
Tout est sang,
Rien que du sang,
Il est celui de tout un peuple.
Le même que l’humanité toute entière…
Le sang, c’est la vie…
Hélas la vie ruisselle…
Et se perd… Naufrage de vie !?
Penser à ceux qui ont déjà perdu la vie,
Penser à ceux qui étaient encore en vie sur ces photos…
Mais désormais… Où sont-ils ?
La mort ? Comment est-elle venue les chercher ?
Elle n’est pas venue…
Non…
Le Mal, le Mauvais, le Maudit se sont alliés,
Ils ont pris forme sous les traits de certains « humains »
Devenus enragés, avides de chair et de sang…
C’est l’homme, les tyrans impunis qui lui font ce présent…
Elle n’a même plus besoin de chercher,
…de venir prendre… on lui offre son festin…
Mais la mort doit saturer…
La mort n’en peut plus de recevoir…
La mort aussi doit dire assez…
Trop trop trop…
La mort comme moi doit avoir la nausée…
Vision d’horreur…
Vision de puanteur de l’homme qui n’est pas humain,
Celui-là, cet « abject » qui martyrise et sacrifie son prochain.
La terre est son autel…
La mort et les âmes sont son butin…
Il se délecte de l’horreur, se grise de l’infecte…
Insatiable charognard,
Rôdeur et vautour guettant la moindre proie
l’emporter, la lacérer dans ses serres cruelles
infectées par la haine
infâmes tortures crimes et déchirures
se réjouissant enfin de ses abominations.
Les guerres, les religions, les litiges, la haine et l’incompréhension,
Peu importe les raisons
Aucune ne justifie ces hécatombes…
La terre est devenue une catacombe à ciel ouvert…

Pascale Mège-Monier
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 12 votes