Partagez

Ta Beauté peut s’écrire mais oralement elle est indicible; sa perfection échappe à des regards trop distraits.
Les courbes de ton corps attisent mes désirs, le feu de ton regard me brûle le cœur. Tes longs cheveux bruns qui te descendent sur les épaules et jusque sur tes seins bien fermes, se teignent de reflets roux sous les rayons d’un soleil ardent.
Par les fenêtres étroites de tes doux yeux pers, jaillit toute la lumière intérieure de ton âme, l’énergie vitale de ton être. Tu es une fée très remuante.
Ainsi ta beauté physique si charmante n’est qu’un reflet extérieur bien perceptible de ton ombre de pureté angélique, estompée et presque invisible. Ton corps me semble parfois une porte artistement sculptée, aux somptueux reliefs, qui en s’entrouvrant légèrement peut me permettre d’accéder à la plénitude de ta beauté spirituelle.
C’est bien l’ange autant que la femme, qui me plaît en toi.
Ange ne signifie pas toujours « bon » pour autant, tu le sais comme moi : certains anges peuvent même devenir un peu noirs parfois. Mais quels qu’ils soient, bons ou mauvais, les anges possèdent une grande pureté et ils planent très au-dessus de la banalité de l’existence quotidienne des humains.
Et toi tu es souvent, en plus, « un ange de gentillesse », de générosité. J’oublie très facilement tes petits défauts.
Pour moi ta beauté physique n’est qu’un détail de ta beauté prise dans un sens beaucoup plus large.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes