Partagez

Le brouillard de tes yeux
Ne te cachera pas tes aïeux
Si tu as la chance de humer
Avant qu’ils soient inhumés
Les odeurs aux alentours
Des objets qui entourent
De cents parfums
Le souvenir des défunts
L’arôme de la tabatière
La fragrance de la bonbonnière
Le doigt rugueux tisonnier de la pipe
La joue de satin qui se prête à la lippe
Les vapeurs épicées du fumier
La senteur des fleurs de pommiers
Le front cuivré par les labours
Les mains enfarinées d’amour.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 6 votes