Ligue des Poètes

Etiquette

Amitié

Jazz de mon temps

Je n’ai plus le temps
Mais je le prends
Avec l’archet du violon d’avant

Confidences par interfaces

voir dans tes yeux
tout ce qui te tracasse
voir les couleurs que tu effaces
voir et revoir sans que rien ne me dépasse

A ma chère Amie

A ma chère Amie…

L’Inspiration s’ankylose
Les pensées se sclérosent
Les mots se découpent
L’un dans l’autre se téléscopent.

Mon amitié pour vous

Comment ne pas vous aimer
Mes fidèles amis(es),
Et vous avez marqué
Ma mémoire visuelle et interne.

Photo de Famille

Notre amitié

Je sais que ton miroir a versé quelques larmes
Sous l’ombre des nuages du destin qui s’acharne
Quand je sens mon cœur battre parfois j’entends le tien…

Les colères du monde

Les colères du monde, forgeresses des auspices, Emportent les âmes troubles vers un grand précipice, Là se jettent, ardentes, les souffrances égarées, Scellant leur tiraillement dans son éternité. En ce jour d’hiver, ce feu aigre a brûlé, Une once de… Lire la suite →

SAUF ERREUR DE MA PART 💋

Sauf erreur de ma part, je marchais au radar : J’avais rangé mon spleen dans un épais brouillard, Dans un fourreau d’oubli invisible à  l’œil nu … Or, même en cherchant bien, je ne l’y trouvais plus. Sauf erreur de… Lire la suite →

TESTAMENT

Je ne veux point mourir avant d’avoir aimé, Connaître la froideur et l’oubli du tombeau Sans avoir goûté à l’amour. Sans être né Dans les bras veloutés d’une femme, à nouveau. Je ne veux point me noyer dans le Styx… Lire la suite →

Léontine et ma madeleine de Proust.

Je déambule pensif dans les chères verdoyantes des volcans. Une forêt grasse à souhait, s’étend gourmande sur le sol fertile et humide de ce relief arrondi. Un léger frimas engourdit encore mon corps froid. Je m’échauffe d’un pas léger. A… Lire la suite →

TOUT CE BONHEUR EN MOI

De l’âme de mon écran me parviennent de bonnes nouvelles des bonjours , des je t’aime , des mots doux au goût de miel des hello, des saluts, des paroles dorées plus belles que d’innombrables gerbes de roses ceinturées d’asphodèles… Lire la suite →

Cher ami

Cher habitant la capitale Que fais-tu en ce moment ? La nuit a déployé ses pétales Et la vie se calme lentement Ma muse -elle- est agitée Quelque chose l’a excitée Un souvenir ou peut-être Le manque terrible d’un être… Lire la suite →

Injustice

Le fond du cœur est muet à l’arbitraire du monde, Aux malheurs qui blessent un à un ses semblables. Il suffit qu’une souffrance s’invite à sa table, Pour qu’un feu justicier aussitôt le féconde. Corriger l’infamie lui devient familier, Dans… Lire la suite →

LE MONT DES SILENCES

Pénible ascension sur le mont des silences tous mes amis m’attendent au sommet je plante ma plume et pleure d’impuissance entre mes doigts tremblent des mots par la fièvre brimés. J’halète, je souffre, je manque d’endurance. Mon corps me lâche,… Lire la suite →

Au ciel silencieux

Mes yeux levés au ciel, m’émerveille l’infini, Etendue mystérieuse d’un cosmos secret, Immuable relique au mouvement discret, Ignorant dignement mon destin démuni. Le charme chasse la peur dans un sentiment sourd, Un vertige créateur dérobant l’illusion. Que le cœur perd… Lire la suite →

Pantoum de la danse des mots

. ( Pantoum de la danse des mots ° Sur un défi de mots imposés , et d’une autre contrainte qui est la règle des pantoums… ( poésie dont le deuxième vers et le quatrième, prennent au second quatrain la… Lire la suite →

Jeunessie

Le divin personnage est parti ce matin Vers les terres sauvages des félins affamés, Vers soleils couchants et hivers oubliés ; Le malin s’est enfuit, mon bonheur à la main. Je suis donc malheureux et attends son retour, Le regard… Lire la suite →

Le Plombier

Le plombier Votre évier est bouché, je vous fais un devis ! Je peux pas m’en sortir, ça va me coûter cher ? C’est pas trop compliqué, je vous le fait mini. Bien sur votre mari, il aurait pu le… Lire la suite →

M

Chaque soir, l’habitude vient me prendre dans ses bras : Elle me mord, elle me mord et m’emplit de remords. Oui, c’est la déception qui, doucement, m’endort, Et éteint toute lumière sous le linceul du drap… J’aime ces griffes acérées… Lire la suite →

Frère

Frère, as-tu vraiment un bon cœur ? Moi, qui t’a aimé d’un bon cœur Qui a pleuré au pied de ta porte Ma vie et ma joie morte Frère, est-tu vraiment celui en qui j’ai cru? Que quand aux moments… Lire la suite →

Départ

Alors que nos derniers moments sont partagés, L’inévitable ne cesse de s’approcher. Une fois les adieux faits, un torrent de tristesse m’abrite. Face à cette vague de chagrin, mon armure s’effrite. Telle la lame d’une dague et sa froideur, Ces… Lire la suite →

La Départementaise…

La Départementaise Est une chanson joyeuse, Que danse avec aise, La France voyageuse… 01-02-03-05… Dans l’Ain ça bourre en Bresse, Dans l’Aisne, on fait ça Laon, Dans l’Allier le Moulin presse Gap reste sous le vallon !… 04-06… En Alpes… Lire la suite →

Aimer c’est …

Aimer c’est s’extirper de l’égoïsme, et découvrir béa, le réel altruisme C’est plonger serein dans l’inconnu, Sans protection ni retenu, se livrer nu. Aimer c’est partir à l’aventure, Le cœur ouvert sans armure, au risque meurtri de blessures. C’est parfois… Lire la suite →

Mon dialogue complice avec Anna de Noailles.

Mon dialogue complice avec Anna de Noailles Poète : (1876-1933) Titre : Le temps de vivre Recueil : Le cœur innombrable (1901). Anna Déjà la vie ardente incline vers le soir, Respire ta jeunesse, Le temps est court qui va… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils