Ligue des Poètes

Etiquette

Angoisse

Tous, on crie

Crie encore, crie, crie, crie
Car tous, on crie…on crie.
A cet Amour-là qui unit….
Embellit….. Enrichit….Construit

DANS LA NUIT BLANCHE

DANS LA NUIT BLANCHE Ô si tu savais, comment la nuit, je dors ! De l’enfer, tu envierais ses bras d’or ; Quand les nerfs, en de discrets braillements, Racontent aux tempes, leurs divertissements. Ô si tu savais, comment la… Lire la suite →

Élise

Elle s’enlise, elle s’enlise ma petite Élise, Elle s’enfonce, elle s’enfonce dans le mensonge ma petite chérie, C’est le sable mouvant qui à présent enveloppe son esprit, Elle tente de faire face à ses bêtises mais ne les assume pas,… Lire la suite →

Je ne crois plus

Je ne crois plus Et mon coeur Ne se passionne plus Que pour les ténèbres Pour les morts Pour Lucifer Et ses prouesses Pour les feux de l’enfers Dont j’ai soif Tellement soif de ces flammes Brulantes…apaisantes Pourquoi Encore perdre… Lire la suite →

La plaie guérie

Errant dans mon chemin Je quête mon destin A travers les étroites ruelles Et les longues venelles. Prostré par l’émotion D’une profonde déception Je me sentais un myope Qui devant lui tout s’achoppe. Désespoir, telle est ma raison En ce… Lire la suite →

Le quai de l’oubli

Le Quai de l’Oubli Drôle de sensation, je suis le front collé contre la fenêtre d’un compartiment. La buée dessine sur le carreau un nuage opaque, témoin du froid polaire qui règne en maître sur le paysage qui défile surréaliste… Lire la suite →

L’angoisse de la page noire

Quand tu parles savamment c’est d’orgueil qu’on te pare Quand tu parles simplement, ignorant tu deviens Pourtant riche de ces mots qui nous parlent si bien Qui s’écrive peu importe où se pose le regard Ne sachant plus que faire… Lire la suite →

Raison

J’aimerai tant que ça soit simple Mais la fortune ne souffle que contre le vent… Bienvenue aux inhumations de la raison Plumes condamnés à écrire sur les ténèbres Invités solennel de ce démon clément, Poètes et leurs encres funèbres Bienvenue… Lire la suite →

Peur et Angoisse

Mon désarroi était semblable à monstre, À une bête féroce qui vous pétrifie, Qui vous laisse dans une crainte Maladive et insurmontable. J’étais entre les mains d’une appréhension indéfinissable, Devenant sa prisonnière, D’abord tout doucement, Et puis tout d’un coup…. Lire la suite →

Malédiction

Depuis de nombreux jours Tu as renoncé à de discours Auquel tu as pris l’habitude De m’envisager en toute latitude. Ne suis-je plus cet amant Qui t’a hanté autant Dont tu espérais la présence Pour un instant de romance. Suis-je… Lire la suite →

ECCHYMOSES

Un chagrin, mon âme la ressent, Résultat d’une histoire d’amour récente, Mes fautes d’orthographe sont les reflets de mes blessures, Hélas ! Une goutte de sang carmin sur un texte de sept mesures, Je suis triste, des larmes inondent le… Lire la suite →

Fierté écorchée ( 03 )

Toujours sous le charme de sa grâce, Le cœur désarmé, inefficace, Évite craintivement la disgrâce, Craint d’affronter son amour de face. Incompris, je le fus pendant longtemps Désarmé par son attrait factice, Souffrant le supplice amèrement, Buvant mon chagrin dans… Lire la suite →

FOLIE INCENDIAIRE

DEFI DE MOTS Sirène, bascule, impossible, vision, ardente, folie, incommensurable, pudeur, incendie, vitreux. Est-ce FOLIE ce tourbillon qui monte Jusqu’au plafond VITREUX d’un rouge INCENDIE Je ne ressens plus rien car pour l’instant ne compte Que la vaine PUDEUR, de… Lire la suite →

Vieillir

Parfois déjà s’avancent d’obscures et froides ombres Je les sens qui s’étirent dans un silence rampant Me couvrant lentement de leur cape macabre Comme sur un tombeau glisserait un serpent Au venin de l’automne, froid se fait mordant Il n’y… Lire la suite →

Je t’Attends

Je t’attends. Viendras-tu Là où nous nous sommes promis De nous voir un après midi Ou tu me feras encore la têtue ? Je t’attends. Assouvirais-je mes yeux De ton unique charme Qui me laisse porter l’arme D’espoir, de chaleur… Lire la suite →

Ô ! Mon Lou .

Ô ! Mon Lou . Je me sens impuissante Mon écriture est toute vacillante : Trop d’humains sont étendus sur du béton Avec des trous rougis sur le front … L’automne sanglant pleure de feuilles gémissantes Ici c’est une saison… Lire la suite →

RÉALITÉS DE LA VIE

RÉALITÉS DE LA VIE Souffrir par maladie, Rêver au paradis, Sortir de son brouillard Mais se sentir vieillard. Travailler pour survivre La retraite nous délivre Trois repas sur la table Pour des gens, une variable. Cela augmente partout Et les… Lire la suite →

Funérailles

Chacun d’entre nous s’est déjà posé la question : – Qui va me pleurer ? On imagine la réaction des gens , Non pas avec réalisme car la plupart du temps , Il s’agit plus d’un fantasme fantastique où vous… Lire la suite →

Bris de cœur ( 18 )

Qui de la glace ou d’un cœur est plus fragile ? Briser une glace n’est pas trop difficile ! Blesser ou faire du mal est très malhabile ! Soigner, pardonner est beaucoup plus utile ! Cette masse d’eau : la… Lire la suite →

Funérailles

Chacun d’entre nous s’est déjà posé la question : – Qui va me pleurer ? On imagine la réaction des gens , Non pas avec réalisme car la plupart du temps , Il s’agit plus d’un fantasme fantastique où vous… Lire la suite →

La noyée

Le passant passait, nonchalant, le long du pont quand il la vit. Elle se noyait doucement dans l’eau boueuse de son passé. Le passant posa sa lourde sacoche pleine de nœuds contre une barrière, Se pencha par-dessus la rambarde pour… Lire la suite →

À quatre pas

A quatre pas tu as dansé dans mon coeur Oui, à quatre pas, Comme une eau de coco qui bout dans ma tête Quand j’ai appris que la vie t’a livré à la mort. Ce qui était belle! C’est que… Lire la suite →

PAPA M’A FRAPPÉ

Le visage en sang, Les cheveux hérissés, Les bras ballants, L’enfant pleure. Papa a encore crié. Papa s’est de nouveau fâché. Une nouvelle fois papa a levé la main. Son père l’a frappé. L’enfant cabossé s’est enfui, Il a couru… Lire la suite →

la respect

Père essaye de la satisfaire le besoin de ta femme. Parce qu’une femme a besoin d’un homme. Un homme qui la comprend et qui la conçoit. Autant que notre famille se détruise. Et que votre enfant ne se démoralise pas… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils