Ligue des Poètes

Etiquette

Angoisse

Une nuit blanche

Une nuit blanche L’impact des gouttes sur le métal, une pluie battante, clapotant sur la gouttière de la maison. À vous donner des frissons, un soir d’automne triste à mourir. Martine mon amie de toujours, vit seule dans cette demeure… Lire la suite →

LA MUSE D’AMSTERDAM

Un poète se meurt dans sa longue solitude Le cœur qui implore, ultime souhait du condamné Que s’arrête le supplice qui se prend d’habitude À clouer l’espérance et faire taire ses sonnets Agonisantes nuits d’où s’évadent rêves fanés aux éparses… Lire la suite →

Un tramway nommé Désir …

Il remontait du sol de confuses fragrances, Ces moiteurs de l’Été, à l’heure crépusculaire, Mélange des parfums des Dames de l’Intendance, Et d’effluves de ville, en moult exemplaires… Georgin attendait dans la lumière du soir, Candélabres et lumignons à l’éclat… Lire la suite →

LA PEUR

Cette angoisse qui fourrage tes entrailles, Tumulte ton âme, Supplicie l’instant. Veuillez noter : Envoi… Total : 4.93 sur 15 votes

La muse malade ( 44 )

Muse malade Poète se barricade, Grande tristesse en cascade, Le bon goût devenu fade, Sa belle muse est malade. Loin de lui les rigolades, Encore moins les œillades, Ou la moindre escapade, Vrai victime d’estocade, Il n’a plus de camarades…. Lire la suite →

Le Fumoir à ciel ouvert

Dans le Fumoir à ciel ouvert, Et déjà de curieuses chimères Jetant des embryons de phrase à la mer Hurlent plaintivement «Qu’on nous libère!» Dans le Fumoir à ciel ouvert, Des chimères? Sûrement…peut-être! Dans le Fumoir à ciel ouvert, «Mais… Lire la suite →

Sur les quais de la Loire?

Sur les quais de la Loire? Un chien promené par un passant Oui sur les quais de la Loire «…on l’a pas déjà vu quelque part?» Sur les quais de la Loire? Un chien s’abreuvant Oui sur les quais de… Lire la suite →

Mes blanches baskets

Ce matin, délassées mes blanches baskets Une pluie d’étain s’abattant sur ma tête Soudain, écrasé mon corps de miettes Les yeux clos, je… Dès le lendemain, oubliée ma casquette Au creux de mes mains, nul ne se reflète Un verre… Lire la suite →

Insomnie!

Quand je ne dors pas j’écris J’écris à l’encre de mon sommeil Sommeil qui évite de me déranger Déranger mon style de vie Vie pleine d’étrangetés Étrangetés qui traversent mes rêves Rêves qui s’estompent à la lueur du matin Matin… Lire la suite →

L’HÔPITAL

« Poème écrit par votre serviteur en 1959 à l’âge de 7 ans » Un homme, Un hôpital, Une salle, Un escalier, Un couloir, Une porte, Une chambre, Au fond de la chambre, Une flaque de sang. Veuillez noter :… Lire la suite →

SILENCE MORTEL

Je suis allé lui dire en quelques mots empêtrés Lourdes chaînes écrasant la voix, timbre ulcéré Je suis devenu l’homme pour elle amélioré Elle est restée de glace en son silence emmurée Je suis allé lui dire, plus beau sourire… Lire la suite →

La Pensée…

Elle est comme une image floue qui se gonfle et qui fait enfler mon esprit Elle m’entraîne de jour, mais plus souvent la nuit dans d’innombrables fantaisies Elle m’empoigne le cœur, comme une torche enflamme un buisson Je vagabonde dans… Lire la suite →

Humain

Le sensible qui des ruines révèle des secrets La mort viendra valser autour de la Dune Les jours seront durs, mais une seule nuitée Ne troublera point le visage de la Lune Le brave qui des ruines bâtira sa légende… Lire la suite →

La Danse Fatale

Ses talons damèrent ma poitrine Entre sensations de désirs Et Sensations du mal Perforèrent ma peau, saignèrent.. Elle continua à claquer, S’enfonça encore fort Jusqu’à toucher mon lobe pulmonaire Elle m’étouffa du mal Sous les charges des coups de ses… Lire la suite →

L’attente

Je suis tout seul et je l’attends Pourquoi prend-elle autant de temps De l’aimer tant, suffit-il pas A ce qu’elle ait confiance en moi ? Elle est là-bas, si loin de moi, Qu’elle n’entend pas mon cœur qui bat Si… Lire la suite →

Mémorial des enfants martyrs

Quand vient la nuit, des enfants crient, Car ils ne veulent pas dormir, Car ils ne peuvent plus rêver. Ce sont tous les enfants punis, Punis de vivre, c’est ainsi, Par leur parents, parents maudits, Qui n’aiment pas, pas leurs… Lire la suite →

Mon Expérience en Psychiatrie

Mon expérience en psychiatrie Mon expérience en psychiatrie m’a endurcie ça avait rendu mélancolique mes amis et ma famille Si je devais leur offrir quelque chose Ce serait toutes les bijouteries Sans soucis Avec mes parents, nous affronterons toutes les… Lire la suite →

Douleurs accumulées

Douleurs accumulées Douleurs accumulées, Crient haut liberté, Les souffrances déclarent Haut dignité. Les peuples bombardés, Les journalistes enlevés, Les enfants délaissés, tous pleurent, Qu’elle honte de notre siècle , le sort est pris ! Les âmes civiles et innocentes, Sont… Lire la suite →

L’ACCUSE

Il s’évertue à dire que lui, n’y est pour rien, Mais la Cour l’accuse, « Vous, êtes l’assassin ! ». Il crie son innocence, mais personne ne l’entend, « Absent du lieu du drame !», Précise t-il à présent. Certains… Lire la suite →

Timidité

Il aura pauvre de lui, perdu toute sa fortune, Dépensé gros efforts et tout son temps Dans ses rêves naïfs à poursuivre la jolie lune Et voir s’ envoler ses plus doux printemps. Ne pouvoir dire mot, remettre encore à… Lire la suite →

Cauchemars

Chaque soir les mêmes images Une autre vie se dessine En diffusant tous ces messages Mon subconscient me fascine Difficile de contrôler cette histoire Se répétant inlassablement Cette irréalité tente de graver ma mémoire Le scénario est si pertinent Entre… Lire la suite →

Sang Humain!

Visages Saints Du Ciel, La Terre Saigne, Les Pleurs De Sang! La Terre Est Devenue Noire, Rien N’est Plus Claire, Le Ciel Est Devenu Rouge, La Pluie De Sang! Vivant Sous La peur, Sous La Domination Malsaine! La Terre Vit… Lire la suite →

Mes Regrets

Je Devais Fermer Les Yeux, Et Ne Pas Trop Te Voir, Pour Ne Pas Me Dire A Dieux! Je Devais M’éliminer, Pour Que Tu Trouves La Paix, Et Voir Ta Vie Illiminée! Je Devais T’attraper Avec Mes Bras, Comme Un… Lire la suite →

Enfance assassinée

Enfance assassinée Je me laisse aller dans le bleu de l’aube pâle À caresser de mes mains la douceur de mon châle Fait de laine angora et s’évacue le mal Imprimé dans mon corps froid comme le métal Cette nuit,… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils