Ligue des Poètes

Etiquette

Authenticité

Table du vieux temps

C’est une œuvre respectable, une table du vieux temps, Qui, jadis, dardait de splendides couleurs, Qui, jadis, toute belle, accueillait la lueur, De la plume arrondie et des yeux scintillants. Désespoirs et bonheurs sont aussi tes tourments Lorsque piètres artistes… Lire la suite →

Mon Insomnie

Je cherche D’agréables intimités Dans un camping clair d’idées J’avance lentement Pourtant, je ne suis pas fatigué Je ne fais que naviguer Dans l’océan de mes soucis Je me risqué dans la profondeur De l’amour. Le vaste le vrai. Il… Lire la suite →

Un arbre, symbole de vie

Statue naturelle dans sa forêt, musée sylvestre, L’arbre, Tour de Babel, en sculpture rupestre, Dresse fièrement son branchage échevelé, Et cache la puissance de son tronc écorcé. Le vieil arbre rusé, à notre regard s’ impose. Ses ramures déployées, dense… Lire la suite →

Misère

Longue vie à celui qui épouse la misère, Elle lui rend en secret une amène vertu. A ne rien abriter, tout devient impromptu, La compagnie est rare mais la parole sincère. Le fier bourgeois répugne cette honorable étreinte, Médisant son… Lire la suite →

Lettres à sa mère

La vie est souvent une succession de signes qui se manifestent, discrets, à nos cinq sens. C’est une musique qui a bercé un doux moment du passé, une rencontre opportune, au gré d’une balade, un paysage qui frappe votre âme,… Lire la suite →

Litté-rature

Beigbeder, Levy, Mussot, toute cette piètre prose, Ces conteurs parlent pour dire et ne disent pas grand chose. Quand nos auteurs classiques écrivaient avec soin, Leur plume se promène à la lisière de rien. Les vents soufflants du monde leur… Lire la suite →

Le masque

A l’aurore de la vie l’enfant se plait à croire, Que dans sa course naissante, il domine son pas. Baisant la source puissante de ses futurs tracas, Il trouve en la conquête un charmant exutoire. Résister à ce voile que… Lire la suite →

Au ciel silencieux

Mes yeux levés au ciel, m’émerveille l’infini, Etendue mystérieuse d’un cosmos secret, Immuable relique au mouvement discret, Ignorant dignement mon destin démuni. Le charme chasse la peur dans un sentiment sourd, Un vertige créateur dérobant l’illusion. Que le cœur perd… Lire la suite →

Sans titre

« Dis le moi », m’avait-elle dit, tout simplement ; Quelques vers parfois résument tout un roman ! Une coupe au pied tourné à quoi elle sert, Si elle n’est levée et qu’une main la serre ? Veuillez noter :… Lire la suite →

Le poilu

Le Poilu Tiré du livre « L’orme des tureaux » Dans son manteau tout de bleu sali le visage plein de boue meurtri il attend inquiet une mort qui le guette Dans son désarroi, cette peur l’entête. Comme un rat apeuré que… Lire la suite →

Le Croisic

Les nuages contemplent les rivages du Croisic Et voyagent propulsés par un vent maléfique Qui jamais ne s’éteint, qui jamais ne faiblit, Ces assauts font du port ce petit paradis. Les volets sont fermés sur le vide des rues. Quelquefois… Lire la suite →

Le griot

Musicien sans instrument Sinon sa kora Le grand historien Le grand témoin Le témoin de notre temps Souteneur et donneur de l’espoir Flatteur de métier Grand historien Et a l’époque des guerres et conquêtes historiques Il chante Et dit qui… Lire la suite →

Le rire

Rire de soi, rire en pensée Pour dissimuler sa lucidité, Rire aux éclats à gorge déployée, Se laisser emporter, ivre de joie se plier, hoqueter de bonheur à la fois Rire pour oublier, rire pour s’amuser, Rire en pleurs, confusion… Lire la suite →

Le petit chemin

Il va gaiement à travers les champs Sa guirlande verte, en son centre serti, à toutes autres  voies, le différencie. Lien, jadis incontournable, des diligences. Il progresse intrépide, insatiable, A travers le pays, gambade dans les prés, trace indolent son… Lire la suite →

Horizon liberté !

Nous sommes un peuple nomade Et nous suivons l’horizon à la recherche de la vie Nous sommes un peuple libre Et cette liberté se mesure à l’infini Notre monde est ouvert sur l’horizon lointain Et inaccessible Nous sommes libres Et… Lire la suite →

Le vagabond

C’est le soir La rue me fuit Je vagabonde En vague à l’âme. La nuit menace De m’égarer Sous quelque pont Dans quelque fond. J’ai froid à ma vie Le monde est creux D’humanité… L’effroi a envie L’immonde hideux De… Lire la suite →

JE SUIS FEMME

JE SUIS FEMME Je peux me comparer Aux vagues d’une marée Parfois dans mes hauteurs Ou dans mes profondeurs. Le froid de mon pays Qui souvent m’envahit Détruit toutes les fleurs Par manque de chaleur. La force de la mer… Lire la suite →

Le Baobab

Le Baobab De nature gigantesque L’aîné de la flore et en Afrique Protecteur de l’Afrique Berceau de l’Humanité Vieux résistant et sur cette terre aride Cette terre solide Celui qui appelle la pluie et le beau temps L’arbre immortel Frère… Lire la suite →

La lune en présence

Ta présence est synonyme de renaissance Ta splendeur me rappelle cet infini paysage de mon enfance Tu me rappelles aussi les luttes traditionnelles Sur ce terrain nuptial de mon « Fuuta » natal Tu es une nuit blanche Ma nuit… Lire la suite →

le Vieillard

Sa démarche hésitante, sur sa canne appuyé, il va tristement, achevant sa destinée. Fatigué, las de porter ce corps endolori, il se traîne, lentement pas à pas meurtri. Son visage couvert de rides marquées, Cicatrices, témoins lucides du temps, A… Lire la suite →

Auvergne

Auvergne Je t’ai découverte dans ton écrin de verdure, Insatiable randonneur, gravi tes pentes dures, Du haut des tes cimes, admiré ta splendeur. Où le regard se porte, je contemple ta grandeur. De tes sommets arrondis, tes vallons s’étalent. Ton… Lire la suite →

 » Sur une autre planète « 

Sur une autre planète Sur une autre planète faite de doute et de peut-être. Alors que le corps n’y est qu’une enveloppe Cependant que le corps astral n’y était pas du tout, L’esprit lui s’envolait. Les murs physiques étaient là… Lire la suite →

Amitié perdue

Marchant dans le sable sur la plage de mon continent, j’erre solitaire dans ce désert d’amitié, désœuvré. L’océan jette ses vagues sur mes rochers aiguisés, fouette les flancs des falaises d’un bruit assourdissant. Le ciel est gris comme mon cœur… Lire la suite →

Forts et profonds

Un mur ! Quelques écrits, une écriture. Et dans cette image Dans nos yeux sages, Un mur d’écrits. Juste ici. Qui se distingue de l’animal ou de l’homme ? De la sagesse ou de la folie ? Le flou d’aimer… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils