Ligue des Poètes

Etiquette

Daniele Labranche

Secret d’alcôve

Secret d’alcôve … Petit corsage de satin Qu’une main osée déboutonne A l’aube d’un petit matin Dans la douce tiédeur de l’automne. Léger sourire au coin des yeux Qui en dit long sur le désir De deux amants fous amoureux… Lire la suite →

viens prends ma main

Viens prends ma main… Si on partait ce soir, A l’heure où Jésus crie Ses premiers mots d’espoir Dans l’ombre de la nuit. Si on partait dis-moi Loin de toute ripaille Mon cœur est plein d’émoi Il faut que l’on… Lire la suite →

A la claire fontaine

A la claire fontaine, J’ai repris le chemin De la claire fontaine, Il était caillouteux Et mes pieds fatigués, Alors, je me souvins De ces douces fredaines, Qu’avec l’ami Mathieu Tous les deux on faisait. Il me prenait la main… Lire la suite →

Dernier accord

Dernier accord, Le violon est resté posé, près d’un bouquet de vendangeuses Aussi les deux tasses de thé, qu’on remplissait l’humeur joyeuse Le soir commence à tomber, il me faut fermer les volets Laisser dehors s’enfuir l’été, l’automne va tout… Lire la suite →

Lorsque le temps s’endort

Lorsque le temps s’endort… Morne plaine entourée de laine Lit cotonneux de flocons blancs Tout au long du temps qui se traîne Dans le silence du néant ! Morte saison, trop de questions, Pour ces avants qui ont été, Et… Lire la suite →

Dernier regard

Dernier regard, Nous ne vieillirons pas ensemble Notre amour est en fin de vie Il n’est plus rien qui nous rassemble Plus de désir et plus d’envie. Notre parcours fut combien long Il y a eu de bons moments En… Lire la suite →

Du vague à l’âme

Du vague à l’âme… Il flotte sur les ondes une barque tranquille Que l’eau par ses remous fait parfois vaciller Le soleil par instant autour d’elle distille Une douce clarté qui vient l’illuminer. Le brouillard du matin laisse voir un… Lire la suite →

Entre rêve et réalité

Entre rêve et réalité, C’est un petit chemin qui sentait l’herbe fraîche, J’allais de bon matin m’y balader un peu, J’y croisais des messieurs, qui allaient à la pêche, Le sourire sur les lèvres, et le regard joyeux. Je n’étais… Lire la suite →

Conviction

Conviction…. Pour m’être un jour permise D’à lui me dévoiler D’un amour qui me grise Et auquel j’ai cédé Je serai condamnée Pour m’être autorisée A lui offrir mon corps Volé quelques baisers Et tant de choses encore Je serai… Lire la suite →

A l’ombre d’un regard

A l’ombre d’un regard, J’ai vu la lumière s’éteindre, dans la prunelle de tes yeux, Senti aussi tes mains m’étreindre lorsque tu regardais les cieux. J’ai vu ta démarche fragile, c’est vrai, tu n’avais plus vingt ans Mais pour moi… Lire la suite →

Un aller sans retour

Un aller sans retour, Posé contre deux verres blancs, j’ai laissé s’endormir le tricot commencé Désormais il n’est plus qu’un lointain souvenir qu’il me faut oublier. Pourtant … Si tu savais à quoi je pense en y déposant mon regard… Lire la suite →

Viens, je t’emmène

Viens, je t’emmène… Comme tu as l’air triste, dis-moi que fais-tu là ? Tout seul en bout de piste, dans le fond de ce bois ? Tu n’as pas de maman, quelqu’un t’a oublié ? Une petite fille qui ici… Lire la suite →

Cruelle sentence

Cruelle sentence… Je serai flagellée sur la place publique Pour vous avoir aimé, quand d’autres vous haïssent Je subirai le sort, les mauvaises critiques Que certains s’autorisent et qui souvent bannissent. Je garderai secret cet amour indicible, Qui un jour… Lire la suite →

Que reste-t-il de nos hiers

Que reste-t-il de nos hiers… Il a neigé sur yesterday, Et sur mon visage défait, Mes cheveux ont couleur de givre, Ma vie s’inscrit dans un grand livre. J’ai noirci tant et tant de pages, J’y ai collé combien d’images,… Lire la suite →

Entre ciel et mer

Entre ciel et mer… J’ai laissé mon cœur en suspend Entre le ciel et l’eau dormante Comme en ce temps où cher amant Tu faisais de moi ton amante. Si tu passes près de la grève Rappelles-toi tous nos émois… Lire la suite →

La terre de mon Grand-Père

La terre de mon Grand-Père; Je viens m’asseoir à l’ombre du chêne centenaire, A même cette terre où vécurent mes aînés, Et je revois alors, ce sublime grand père, Qui m’emmenait souvent avec lui m’y poser. Il m’expliquait le ciel,… Lire la suite →

Vieillir n’est pas mourir

Vieillir n’est pas mourir…. J’en appelle à la tendresse qui se dessine au fil des ans Un petit peu plus de sagesse, qu’on a apprise avec le temps S’aimer autant et sans complexe, à la mesure de nos élans Savoir… Lire la suite →

Dis-moi ce qu’il en est

Dis-moi ce qu’il en est …. Raconte-moi tes rêves, quelles sont tes pensées T’arrive-t-il parfois, d’avoir quelques regrets Ecoutes-tu la mer au fond des coquillages Plonges-tu en ses eaux, fais-tu de beaux voyages. ? Par moment il m’arrive de venir… Lire la suite →

Sous le vent

Pardonnerai-je au vent d’autan, Qui t’a fait tomber la chemise, Pour qu’en un geste tu me grises, Que tu deviennes mon amant ? Que puis-je dire de la brise Qui fit envoler mes cheveux Quand sur mes lèvres tes tendres… Lire la suite →

Je ne vous oublie pas

Je ne vous oublie pas, Oublier vos prénoms serait vous offenser Vous faire croire un instant que je veux effacer Le roman d’une vie, qui déroule ses pages Quelque part cependant, s’estompent les images. Alors vous entrouvez les albums de… Lire la suite →

La Larme

La larme, C’est une perle de rosée Qui fait que votre cœur déclame Et que vos yeux vont distiller C’est l’émotion qui se libère C’est le chagrin qui est trop fort Parfois la joie qui la suggère Où la souffrance… Lire la suite →

Sensualité

J’ai laissé choir sur le plancher Ma robe blanche en organdi Pour dans tes bras me réfugier Et tendrement y faire mon nid Sentir tes mains me caresser Plonger dans mes cheveux défaits Laisser sur mon corps leur empreinte Et… Lire la suite →

Repentance,

Ce soir je t’écris une lettre Depuis les murs de ma prison Tu la liras demain peut être Moi j’attends ma condamnation D’ici je ne vois pas le ciel Hélas pour moi il n’est plus bleu Je ne sais plus… Lire la suite →

Amourettes

Sur le petit pont de Saint-Jean Passaient de jolies amourettes Dont riaient les minois charmants Les gars au bras de leurs fleurettes. Margot, la belle citadine Louis, conquérant de toujours, Chacun à la beauté divine Jouaient à se faire la… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils