Ligue des Poètes

Etiquette

Désir

EXCALIBUR 👑

Le cœur et la raison font amants philosophes,
Qui répondront toujours aux baisers de leurs strophes.

À toi – Agitation

De gauche à droite, Glissant sur le sol, Le son m’emporte, Le souffle se coupe, M’accompagnant durant cet instant, Je m’évanouie, Tout recommence, D’un haut degrès j’éveille mes sens, Par un goût sucré je me laisse emporter, C’est chaud, c’est… Lire la suite →

Danaerys

Les yeux figés sur elle, laisse iconoclaste sa posture Douces pétales de roses, vue de l’azur Son rire fendit les murs Les sourires cachant les murmures Ce corps me laissant concupiscent Une beauté fluorescente De tout part, un air impalpable… Lire la suite →

Envie

Cette envie qui régne sur l’air Qu’elle embaume sur les bords De mon dos dans la galère De nos corps qui détalent à leurs sorts Donnant un présent aux plaisirs Qui s’échappent de ces falaises unis Et sur le rythme… Lire la suite →

GALINA

Pieds nus, nous déambulons Sur une plage de Boumerdès Loin des regards de mille espions Contre nous lâchés en chiens sans laisse Amour secret sur corde raide Menant tout droit vers la prison Car l’autre l’attend à Volgograd Dans sa… Lire la suite →

SI TU LE VEUX

Tout d’abord si tu le veux, Je veux te cueillir feuille à feuille, Décoiffés tes cheveux Seulement ils faut que tu le veuille D’abord caresser ton visage regarder tes yeux Et puis, enfin si tu le veux, Baiser tes seins… Lire la suite →

Feu sacré ( 10 )

Méchante larme, attristant bêtement ses yeux, N’ajoute pas trop d’huile sur ce sacré feu ! Ce cœur qui a tant souffert, encore si peureux, Ne désire plus que vivre, au grand jour, heureux. J’ai vu ta chaude larme, doucement couler,… Lire la suite →

Dis lui que tu l’aimes

Quel plaisir de la suivre sous chacune des enseignes ; Vraiment rien ne semblait pouvoir lui échapper ! Sur chacune des vitrines, son minois reflété, Donnait vie au vieux mythe qu’aux enfants l’on enseigne. Certaines fois je la perds dans… Lire la suite →

À JAMAIS 💋

Moribonde à  jamais, à  jamais renaissant, La vague est une enfant que sa mer berce en vain; Éveillé à  jamais, à  jamais somnolent, Mon amour vient lécher l’absolu de tes seins. Balayée à  jamais, à  jamais revenant, La feuille est… Lire la suite →

Le serpent

Je suis cet être errant au sein de ta maison Partout m’insinuant en glissant doucement Dans tes rêves impies je saurai te trouver M’approchant de ta couche discrètement en secret Et caressant ta joue de ma langue en sifflant Je… Lire la suite →

DES ADIEUX

Une douce lueur au bout du quai gare déserte dans la nuit fleur solitaire hors du bouquet ses pétales éclairent l’ennui La pendule pousse ses aiguilles vers un départ inéluctable Une valise où plus rien ne brille gît à ses… Lire la suite →

LES MOTS QUE JE T’ÉCRIS 💋

Les mots que je t’écris sont les baisers de ta lecture, Ils ont du cœur et du passé dans les racines. Embrasse-les profondément pour qu’ils murmurent! Mets-leur un peu de rouge à farder les lettrines! Comme un copiste pieux, fais-leur… Lire la suite →

Épitre aux arrogants …

Rien, n’emmènerez de l’autre côté du mur, De tout ce que vous possédez à présent… Rien ne franchira l’indicible clôture, De ce qui vous est cher, si chair, et os et sang… Vous espérez peut être, à l’heure de la… Lire la suite →

LA FEMME ASSISE 💋

Si j’étais une chaise, un pliant, un fauteuil, Je serais suffisant et tout pétri d’orgueil, Quand tu viendrais poser le bas de ta personne Sur mon avidité pour me changer en trône. Si j’étais confident, indiscret ou Voltaire, Tu ne… Lire la suite →

La gitane

La gitane La gitane, elle danse dans les rues de Séville, au rythme du flamenco, dans sa robe coquelicot. Vous, vous êtes immobiles, elle, elle s’élance belle à mourir. Sous vos regards de ténors, vous qui avez le diable au… Lire la suite →

IL TE FAUDRA 💋

Il te faudra rêver d’amour et me le faire un jour, Pour démonter du contre et fabriquer du pour … De ma nuit dissolue aux premiers feux de l’aube, Arrache-moi le cœur et fais tomber ta robe ! Il te… Lire la suite →

la lumiére

Poème « la lumière » Oh ! Mon Dieu si je n’arriverai pas avoir la lumière. Le sol et les humains seront maudits pour moi. Je n’aurai plus une qui me dira, je t’aime. Tout deviendra maudit pour moi. Même… Lire la suite →

Cendres de l’Eden.

Mes lettres sont des mots en orgie Et ton regard est cendre Mes oublis en cet instant de nostalgie Sont du mal que j’ai à t’attendre Je brûle, je me meurs… Soupire ô Tourment à éteindre mon âme Soupire ô… Lire la suite →

ABSENCE

Ton absence est un lieu de prière où tous les mots d’érudition sont diaphanes Faut-il que chaque syllabe soit cristalline pour atteindre le toit du monde ? Dans cet espace restreint, ton empreinte est comme le papier peint… On n’y… Lire la suite →

Commedia dell’Arte

Sous la brune complice, en la lande côtière, Las de marivauder, Colombine, Arlequin Cherchent le nid d’amour, le refuge coquin Pour épuiser le corps, enjamber la frontière. L’insolente se rit (verve primesautière) Du complexe bourgeois, de tout le saint-frusquin, Elle… Lire la suite →

VIEUX FOU QUE JE SUIS

J’ai déposé sur sa bouche gourmande, Le plus doux des baisers, Un peu comme une offrande. J’ai caressé sa peau, tendre, si blanche, Apprécié son parfum, Parcouru doucement la courbe de ses hanches. De sa gorge profonde s’échappa un soupir,… Lire la suite →

Le sang de la rose

Le sang de la rose Le pianiste aux doigts d’argent, Joue la dernière note, pour elle, Comme un murmure sensuel. Éperdument Amoureux, nageant dans ses rêves. Il ne voit pas l’obscurité de son regard cruel. Une âme ou l’amour est… Lire la suite →

Une jupe à la gare

Une jupe en cuir vagabonde sur les quais, le regard ne peut fuir une silhouette qui lui plaît. Courte et forte plaisante, son désir est évident, elle ne cherche pas la confidence me dit-elle en souriant. Cette jupe légère démunie… Lire la suite →

UN INSTANT

Aussi je voudrais un instant, éventuellement toute une nuit, à l’instant des désirs brûlants, sous l’éclat de ton galbe luisant, avec le rugissement bleuâtre de minuit, dans l’unique et avouable attention de malmener avec plaisir tes sens, dans les ruelles… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils