Ligue des Poètes

Site de poésie

Etiquette

DrBilly-Jean RobertMb

Dormir Jusqu’à Demain Peut-Être

Je veux dormir sans un bruit, sans un rêve et sans un cri. Je voudrais toute une nuit mourir petit à petit et me réveiller matin, un cœur neuf dans un corps sain, un corset au creux des mains et… Lire la suite →

Humbles Voiles

Voiles suspendues tendues d’attente en ciel bleu – langueur éperdue. de Matthieu Marsan-Bacheré Veuillez noter : Envoi… Total : 5 sur 2 votes

Hell #4

Il y a des mots, il y a même des lettres, mais dire je t’aime… Il y a des hauts, il y a même des êtres sous les chrysanthèmes, Et sous les hoquets doux qui soudain te pénètrent, Tu Te… Lire la suite →

Halo Tentaculaire

Sous la canicule, l’esprit se fait tentacule d’errance solaire. de Matthieu Marsan-Bacheré Veuillez noter : Envoi… Total : 5 sur 1 votes

Houle Volubile

En bas sous la lune, mes élans improvisés font danser la plume. de Matthieu Marsan-Bacheré Veuillez noter : Envoi… Total : 5 sur 1 votes

Long Temps Chaud

Encore courir sur le papier mais cette fois c’est l’été, le plein été. Il fait chaud, je suis à l’air… Chaud. D’ailleurs je pourrais croire ou me laisser borner, envisager sous un angle apaisé, chercher quelque chose de pas loin,… Lire la suite →

L’Être Passé en Boîte

La brique rouge est intense, la fenêtre est murée, Tout ça sent le musée… S’il n’était en partance dans les reflets feuillus d’une vitre voilée. Une femme éternue, le mortier est pressé où sourde la démence des coups sourds sur… Lire la suite →

L’Été Béton

Blocs de béton chauffés sous le soleil violent de ce matin de juin, c’est un python de suées qui dévale indolent jusqu’au creux de mes reins ; si ma peau est d’airain, je cuis insolemment dans la fournaise d’été et… Lire la suite →

Morning Star

Cette villa sur la plage représentait à mes yeux l’histoire de mes aïeux, les souvenirs d’un autre âge. Cette villa sur la dune s’ancrait tenace en mon cœur à coups de passés bonheurs et je la perds sans rancune. La… Lire la suite →

Quand l’Accro S’entiche d’un Baiser

Boire à la source humide et douce Aux charmes charnus de Ta bouche, Imbiber d’une tendresse farouche Sous le cuir de ma peau d’ours Et rêver alors, Rêver l’or dans la secousse ! de Matthieu Marsan-Bacheré Veuillez noter : Envoi…… Lire la suite →

Le Soleil Fou Pareil

C’est fou ! J’ai toujours envie d’être avec Toi, comme si je me désagrège hors de Tes bras. Je ne me souviens plus comment ne pas être Nous… C’est fou ce que les corps expriment sans les mots ! Ce… Lire la suite →

Cordes

Ma guitare m’accompagne le soir… J’y glisse quelques accords et chante un peu plus fort, j’y pince de doux arpèges et ma voix s’y allège. Ma guitare est la berceuse du loir. Mon ukulélé est ami de voyage ; j’y… Lire la suite →

Côte d’Opale, Campagne #1

Fuites de vertes collines hérissées de piquets de conscience ordonnés qui dévalent en silence, au large des embruns, leur discipline de fer offerte au ciel absent, Prairies rases étalées sous le vent où respire une terre éparpillée de foin sous… Lire la suite →

De Quelle Couleur Est l’Herbe Ailleurs ?

Tout garder sans rien dire. Retenir sa rancœur, – ‘ pas m’laisser exploiter longtemps ! et puis, plutôt que de le dire, le penser trop longtemps. Pousser le bouchon, voir comme la vie avance, pousser le bouchon, voir comme on… Lire la suite →

Quand la Pluie m’Enferme en Ennui

J’effeuille les magazines pour tromper mon ennui. J’entends tomber la pluie qui, tout doucement, bruine. Je tourne en ma cuisine, je surveille le riz qui, tout doucement, cuit et dehors le vent couine. Il semble qu’elles soient fines les heures… Lire la suite →

Dérive aux Rivages

Sur les rives de l’océan, tout blanc, tout lent, sur le rivage bleu saillant, le visage violent d’une mer irisée aux reflets violés se détend et s’étend. Sur le bord de l’étang, tout blanc, troublant, sur la berge d’argile émerge… Lire la suite →

Libéral Cannibalisme

Décrire un jour morose dans une époque de crise, c’est le feu que j’attise sur les braises. Nous connaissons les causes du souffle de la brise : c’est le jeu de la mise sur les fraises. Tous ces véreux patrons… Lire la suite →

Une de Perdue

La cendre me ronge, tisane au bec. Vérité ou mensonge ? Salamalecs ? Si les mots font les songes, l’émotion, mec, les connections rallonges à l’amour sec… Et la fumée m’enfume, stylo en main, les douceurs que je hume sont… Lire la suite →

Soleil Levant

Nouveau stage de combat, nouvelle aire de développement, je sens maintenant, comme un venin, que je mens. Et j’en dépends… Si souvent. Nouvelles techniques, nouveaux droits. Rétrocession légère aux boniments. Je sens maintenant comme un venin, la pointe d’un aimant,… Lire la suite →

Les Cons Signent

VOGUE MARINE Croyez-moi sur parole : elle n’en vaut pas Le Pen. Elle sourit, larges dents qu’elle étrenne frontales face au système et pourtant elle détale au premier appel, immunité des chrysanthèmes. Elle n’en vaut pas Le Pen, larges dents… Lire la suite →

Les Quotidiens Précaires

C’est la malbouffe pour tous, la mal-consommation jusque dans le shit qu’on touche : vendre et griller ses cartouches… Vendre pour posséder. Il y a tous les procédés techniques d’enrichissement jusqu’à l’étouffe et le profit jusqu’à la sommation : ceux… Lire la suite →

Nous Sommes des Fauves

Nous portons en nos seins toute la misère du monde. Il nous faut vivre avec, chaque jour danser un peu plus des pas de cette immonde ronde dont nous sommes les témoins. Nous portons par tous les chemins l’inhumanité qui… Lire la suite →

Littéral Sédiment

J’ai grandi le long d’un littoral si grand qu’il n’était qu’une escale liée au vent d’un sable minéral. J’ai poussé lentement, tel un pin, j’ai pris le temps de devenir humain, j’étais si droit et je ne perdais rien, j’étais… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils