Ligue des Poètes

Etiquette

Gilliatt Lazarel

PAR-DELÀ FORFANTERIES, GRIMACES ET PALABRES

« Dieu a fait l’aliment ; le diable, l’assaisonnement » (James Joyce) Par-delà cauchemars et monstruosités S’endorment les éboueurs de la vérité, Ces aigrefins, arracheurs de dents, matadors Du sérail et pisse-copies, curés de Gomorrhe. En riant au nez du… Lire la suite →

LE PETIT COLPORTEUR

« Laissez-les, ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles : si un aveugle en conduit un autre, ils tombent tous deux dans la fosse » (Évangile selon Matthieu) [ODE AUX CHAROGNARDS ET AUX CRAPAUDS A CRAVATE] Le petit colporteur… Lire la suite →

L’homme et l’enfant

Se souvint-il qu’autant de chutes, aussi longues et nombreuses furent-elles, Ne l’ont jamais alangui, bien que plongé dans les ondes troubles et immortelles ; Au contraire il advint c’est certain, que, propulsé grâce aux divins battements et à la voix… Lire la suite →

LES ALGUES

« Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes » (Bossuet) « Les âmes sordides arrachent les cicatrices du cœur pour les jeter dans un océan d’amertume » Au fond des océans, les algues se repaissent, Si lasses et enlacées, de songes… Lire la suite →

L’ennemi intime

Et je vis que ton corps flottait sur des eaux silencieuses, S’allongeant et se déformant au rythme des flots incertains, Telles des rouges larmes -vision d’une délivrance affreuse- Fuyant un corps sans âme, suivant les traces d’un autre destin. Et… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils