Ligue des Poètes

Etiquette

Imaginaire

Fable

Un joli poisson, aux écailles brillantes et aux nageoires onduleuses, virevoltait gaiement au gré des vents, jouissant d’en haut, tel un dieu, de la terre et de ses éléments. Dans un autre lieu, très loin des cieux, une belle taupe… Lire la suite →

La Départementaise…

La Départementaise Est une chanson joyeuse, Que danse avec aise, La France voyageuse… 01-02-03-05… Dans l’Ain ça bourre en Bresse, Dans l’Aisne, on fait ça Laon, Dans l’Allier le Moulin presse Gap reste sous le vallon !… 04-06… En Alpes… Lire la suite →

Les syllabes

L’odeur est un puissant ressort à la mémoire. Souvent nous retrouvons l’instant, enfoui, secret, Qui nous rend l’émotion de la petite enfance Lorsque, au-delà des mots, le monde, sensations, Bruissait en nous, volage. Au temps où nous n’avions Pas acquis… Lire la suite →

Une âme errante

Une âme errante ( en duo avec douce Joëlle ) Une âme errante et marrante, entendit une voix qui l’appelle pour vivre. Le temps de quelques minutes dans un poème.. ivre de vie. Elle adorait vivre encore et encore avec… Lire la suite →

Une intervention surnaturelle

Est-ce le démon de Socrate Ou un père Noël pour adultes ? C’est un aimable télépathe Qui fait que ta conscience exulte ! Parfois tu vois ta bonne étoile Ou bien ton ange protecteur, Un messager qui te dévoile Que… Lire la suite →

Accroche-cœurs…

Colin pénètre chez Isis, au 358 ter, rue de La Bêche, à Lépathe / Scène « J’entre, tu entres, nous, vous, tous, ils entrent … » Parvenu au bout d’un long, très long, et quasi-interminable vestibule, Colin abandonna son trench-coat,… Lire la suite →

Complainte de la Lune

Moi Lune, Je lis dans vos pensées, Je suis reflet de vos fortunes, Vous êtes mon odyssée … Moi Lune, Je connais votre passé, Je pâlis de vos infortunes, Vous êtes mon aire glacée… Moi Lune, Je guide vos tracés,… Lire la suite →

Un grand Oulipien n’est plus …

Émile Aklé-Soulaporth, né le 29 février 1952 à Saint-Bredin sur Giclette en Haute Marne, décédé ce 26 Septembre 2016 à Youpla-Tulahu en Coche-un-signe, fut certainement un des plus grands Oulipiens. Étant toujours à la remorque, il est Sorti bâche-liée du… Lire la suite →

DOUX EST LE RIVAGE

Il pleut dans ma mémoire Des rêves ensoleillés Les uns remplis de charme Les autres plus légers. Comme un livre d’histoire Chaque page tournée Fait ressurgir la trame De mes souvenirs passés. Ô doux est le rivage Où s’accrochent mes… Lire la suite →

Océan d’encres !

La vie est un océan d’encre Dans cet océan, j’y ai trempé ma plume Pour écrire quelques mots, un poème Dans cet océan, j’y ai jeté l’ancre Océan bleu Horizon bleu Sous un ciel bleu La vie est un océan… Lire la suite →

Royaume Manouche

Au plus profond de mes rêves Je te cherche, à milles et un pas sans trêves Les matins je survole les cieux , à la recherche de branches de bois pour faire ton nid et écrire les lois. Ton royaume… Lire la suite →

EN COMPAGNIE DE CHARLES

Car l’ennui me traîna jusqu’aux vieux bancs de chêne Harcelé sans relâche par ce monstre délicat Un appel au secours, l’esprit de Charles, quelle veine ! Me sauva de ses griffes, des recueils sous le bras. Charles me pria de… Lire la suite →

Et tu m’as dit

J’étais dans l’espace Personne ne m’a vu Le soleil a bâillé de fatigue Les chérubins ont crié la faim Dans mon cœur Et le noir m’a serré la main. Je marchais pieds nus Tête bien voilée dans la grotte Pour… Lire la suite →

Un été sans Internet

Tu n’es plus sur la messagerie ! Où sont passés tous tes messages ? T’accuses-t-on de grivoiserie ? As-tu commis les plus mauvais partages ? Pars-tu naviguer vers d’autres planètes ? Rejoins-tu l’univers de la féerie ? Si tu as… Lire la suite →

Chagrin de Pierrot la lune

Sa majesté soleil, suivi de son aréopage darde ses rayons sur les courtisans et pages. De sa hautaine personne, ignore les manants, tout autour admirateurs et fainéants séants, Dédain absolu, candeur à l’abri des révolutions, la cour paresseuse s’incline en… Lire la suite →

Évasion

Sous l’arche de pierre dans la ruelle L’ombre de la nuit étend son silence Effluve lugubre parfume la venelle La nuitée livre ses sombres confidences Sur le macadam aucune turbulence Seul le soupir paisible de la tranquillité Souffle ses muets… Lire la suite →

Étrange voyage

Étrange voyage Un vieil homme, est assis sur un banc, les passants le regardent bizarrement. Il porte aux pieds des baskets bleues avec deux yeux une bouche ; des baskets avec un visage, une fantaisie. — Hé vous les enfants,… Lire la suite →

Cette nuit-là nous serons deux

A l’encre blanche de mes sens Je décris ce rêve d’innocence Qui a fait toc toc dans ma tête J’aimerais tellement qu’il se répète. Par une belle nuit d’été Un rêve étrange m’a transportée Dans un monde pour moi inconnu… Lire la suite →

Venise l’amour impossible

Venise l’amour impossible Ô Venise je contemple tes maisons divines à mourir. Comme un corps de femme à découvrir. Ton paysage sensationnel, me fait suffoquer d’envie. Mon délire, un virage vers la folie. Je regarde l’eau limpide, sa couleur turquoise,… Lire la suite →

L’écho de la cigale !

L’écho de la cigale ! Au delà des mers ,c’est l’été ! Le jaune brille avec les coquelicots Dans les beaux champs de blé Et la cigale donne le diapason du tango ! Elle chantera toute la saison . Une… Lire la suite →

De Quelle Couleur Est l’Herbe Ailleurs ?

Tout garder sans rien dire. Retenir sa rancœur, – ‘ pas m’laisser exploiter longtemps ! et puis, plutôt que de le dire, le penser trop longtemps. Pousser le bouchon, voir comme la vie avance, pousser le bouchon, voir comme on… Lire la suite →

Ode vénusienne

Ô divine déesse au visage de lumière, Voluptueuse sirène aux amours féconds, Tes multiples enfants, ils te louent et libèrent Une sagesse éternelle de leur esprit profond. Ô superbe planète au passé sulfureux, Miroir de la Terre au milieu des… Lire la suite →

AU CAFE DU P’TIT BOULEVARD

C’est au Café du P’tit Boulevard, Qu’on pouvait les apercevoir, C’était toujours à la même heure, A peu près, vers onze heures. Souvent ils se tenaient la main, Et c’est toujours, Yeux dans les yeux, Qu’ils papotaient, tous deux. Elle… Lire la suite →

Doux est le rivage

Il pleut dans ma mémoire Des rêves ensoleillés Les uns remplis de charme Les autres plus légers. Comme un livre d’histoire Chaque page tournée Fait ressurgir la trame De mes souvenirs passés. Ô doux est le rivage Où s’accrochent mes… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils