Ligue des Poètes

Etiquette

Ivresse

La panoplie

La blonde est légère et suave, elle grise, Elle nous électrise, alors le bonheur est de mise.  —- La Brune, à l’arôme fort et lourd, offre divine extase : Elle conduit droit au septième ciel sur Pégase ! —-  L’ambrée a saveur… Lire la suite →

La gitane

La gitane La gitane, elle danse dans les rues de Séville, au rythme du flamenco, dans sa robe coquelicot. Vous, vous êtes immobiles, elle, elle s’élance belle à mourir. Sous vos regards de ténors, vous qui avez le diable au… Lire la suite →

Première fois

Première fois Un baiser sur ta bouche. Un doux voyage dans le temps. M’émeut tout autant, touche mon cœur. Comme la première fois, il y a longtemps. Mon regard posé sur toi, parcourt ta silhouette. Un voyage sur les routes… Lire la suite →

L’IVRESSE POÉTIQUE

La générosité et la nudité des mots m’éblouissent jusqu’à l’ivresse. Je ne suis plus séparé de rien, ni de moi ni du ciel. Je reçois et je touche ma part de l’infini. Ce lien perpétuel avec la parole est un… Lire la suite →

Quand l’Accro S’entiche d’un Baiser

Boire à la source humide et douce Aux charmes charnus de Ta bouche, Imbiber d’une tendresse farouche Sous le cuir de ma peau d’ours Et rêver alors, Rêver l’or dans la secousse ! de Matthieu Marsan-Bacheré Veuillez noter : Envoi…… Lire la suite →

Cordes

Ma guitare m’accompagne le soir… J’y glisse quelques accords et chante un peu plus fort, j’y pince de doux arpèges et ma voix s’y allège. Ma guitare est la berceuse du loir. Mon ukulélé est ami de voyage ; j’y… Lire la suite →

Soleild’Aucard

Tous ils en fermaient presque les yeux Poussant des cris et levant les mains vers les cieux Tous ils l’adulaient dans leurs mouvements presque religieux Le sourire vibrant dans un rictus mielleux Alors je l’ai mangé Jusqu’au front salé et… Lire la suite →

Poète maudit

Je prends ma tabatière La secoue Je pose ma bière Près du genou Dans le coin J’allume mon joint Et remplis mon verre A deux tiers Je fume ma drogue Je fume une plume Plus de dogues Plus une écume… Lire la suite →

Il fût un temps pourtant

De mains en mains De bouche en bouche Sa robe danse C’est une maîtresse arrogante Tu la baises à la louche Jusqu’à ce que Tu bottes en touche Sans élégance Je ne peux pas rivaliser Quand elle te prend dans… Lire la suite →

Je suis

Je suis la feuille sur laquelle tu écris, Je suis le stylo que tu tiens dans ta main, La rancœur que tu peux éprouver, Je suis le malheur que tu as pu traverser. Je suis la douceur qui a su… Lire la suite →

PLUIE FELINE…

PLUIE FELINE … Ciel menaçant Le noir prime Les nuages sont résistants Même l’alizé ne joue plus son hymne ! Ma ville va pleurer Il fait lourd Un poids à supporter Mes rimes courent : A l’abri Les oiseaux ne… Lire la suite →

ROMAN ZUTIQUE

I. On n’est pas sérieux, quand on pète en riant. – Un beau soir, foin des choux et des vertes salades, des courgettes au beurre à l’aspect effrayant ! – On mange des chipos et de folles grillades. Les viandes… Lire la suite →

LE DIPSOMANE

LE DIPSOMANE Le Dipsomane marine dans un lagon toxique Et se sent invincible quand jouent dans son gosier Des tubercules hostiles dansant sur la musique D’un mystérieux ballet de palabres insensées. Le nectar aux effluves de l’ambroisie caresse Son précipice… Lire la suite →

La Danseuse du Flamenco

Mes cils se câlinaient, Épuisés d’une nuit blanche. La Danseuse du Flamenco, Y enfonça ses talons, Sur l’espace de mes cils Jusque l’aube. **** Le silence régna, La lumière fût. Des mèches de ses cheveux, Se déposèrent doucement sur mon… Lire la suite →

TES RIDEAUX

Je suis resté en bas de ta rue, Puisque tu ne veux toujours pas m’ouvrir. Comme d’habitude, mais je suis quand même venu. Un jour tu céderas bien à tes anciens désirs. Mais pourquoi as-tu mis des rideaux ? J’imagine… Lire la suite →

L’alcool de l’oubli

Coup de pied dans les portes battantes, le voilà qui débarque avec fracas. Il retrousse ses manches pour qui veut. “Personne pour une bagarre sanglante?” L’assistance s’est tue, c’est l’instinct de survie. On le regarde s’accouder au bar. Aucune parole,… Lire la suite →

Avaler des kilomètres

Avaler des kilomètres Dans l’ivresse de minuit. cent vingt décibels à l’heure pour s’insérer dans la nuit. Le pied sur l’accélérateur en bravant cent interdits. Voilà ce que je ressens quand je prends le volant Grisé par l’ultime vitesse J’évite… Lire la suite →

Chaque chanson! Chaque mélodie!

Chaque chanson, chaque mélodie M’emporte l’âme hors de la chair M’entraîne soit droit au paradis M’entraîne soit droit en enfer! Me faisant goûter à l’inquiétude La nostalgie de l’amour perdu Ou me procurant béatitude Réconfortant mon âme éperdue… Chaque chanson,… Lire la suite →

Fièvre d’un instant volé (fin)

Le ciel, nous recouvrant de son manteau d’ébène Tendrement répandait son allure sereine Comme pour dérober un spectacle indécent Aux yeux illuminés d’un petit innocent Nous voilà, perchés à un désir, insatiables Où ton corps, désormais, au mien inséparable Nous… Lire la suite →

A la fête de mon village !

A LA FETE DE MON VILLAGE . Je suis dans cette fête La musique me tourne la tête : Le soleil inonde les stands et les parasols Tout est translucide jusqu’au sol ! Je me glisse dans la foule dans… Lire la suite →

Amour, cerises et calissons

… Je me souviens lorsque vous preniez ma main, Vous m’emmeniez loin au fond du jardin, Pour cueillir les cerises, et oublier les chagrins, Nous goûtions ces fruits entre deux câlins… … AMOUR CERISES ET CALISSONS © Copyright 2016 Sylvie… Lire la suite →

Un air de carnaval

Dès la tombée de la nuit qui précède le mardi gras, l’ambiance se veut clairement festive, comme au bon vieux temps où le grand roi Gambrinus dansait à moitié nu en compagnie de sa nombreuse clientèle par les rues populeuses… Lire la suite →

Billet chéri

… J’attends votre retour, innocente, impatiente, J’ai ce besoin de vous avoir, j’en suis consciente, De vous écouter, de vous sentir encore, Par la fenêtre, silencieuse, je regarde dehors … BILLET CHÉRI © Copyright 2016 Sylvie Badi Veuillez noter :… Lire la suite →

A l’ombre de mes glycines

… A l’ombre de mes glycines, Je m’alanguis d’humeur mesquine, J’ai le regard d’une féline, Qui vise une proie sous sa mine. … A L’OMBRE DE MES GLYCINES © Copyright 2016 Sylvie Badi Veuillez noter : Envoi… Total : 3.73… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils