Ligue des Poètes

Etiquette

Malheur

Le meilleur et le pire

Après les larmes vient le sourire : Le meilleur peut succéder au pire. —  Petits soucis et grands malheurs. Stress. Ennui.  Accident sur la Nationale. Heurt sanglant entre bandes rivales. Chiens abandonnés. Temps gris. Mauvaise humeur. —  Chante et fais le… Lire la suite →

Perdre la raison

Perdre la raison un soir de décembre Marcher seul dans la ville enchantée Déplorer son destin triste et sombre Noirci parfaitement sur tous ses côtés Perdre l’espoir et vivre la mélancolie Vivre la solitude et être son préféré Mourir chaque… Lire la suite →

Par quel amour ?

Par quel amour je t’ai aimé, Pour qu’aujourd’hui je me retrouve Coincé dans ton souvenir, déprimé Et tout ce mal que j’éprouve ? Par quel amour je t’ai aimé, Pour qu’aujourd’hui tu reviens Hanter de nouveau ma vie abîmée Par… Lire la suite →

Le Poète errant.

Vêtu de mon burnous noir, Je parcours les allées et ruelles. Tissant consonnes et voyelles Et chantant ma sombre histoire. Ma lyre noircie à la main, Je vagabonde sur tous les chemins. Affolé par l’épouvante du destin, Je pleurniche et… Lire la suite →

Vis et sois heureuse

A Mary Ô chère Mary, Ta douce maman Veille sur toi et te sourit Depuis le firmament. Avec amour elle t’a portée Toi Mary, sa jolie poupée, Son ange venu égayer Son charmant et doux foyer. De là-haut elle te… Lire la suite →

ONZE OCTOBRE

Octobre sonne à nouveau le glas. Nimbes-tu l’aube de ton aura ?… Zombie au fil des jours, je désire, Enfin, te revoir. Mon cœur chavire, Oubliant un monde qui condamne Cruellement quand l’âme se damne… Tu vis en moi, bel… Lire la suite →

Qui suis-je ?

Je suis une âme pratiquement chagrinée par les infortunes de la vie impitoyable je suis une âme ébranlée par des vagues en continu je suis une âme transpercée de plein coeur du tranchant du poignard du monde je suis une… Lire la suite →

Bienvenue dans le futur

Voici ce qui n’existait pas hier, avant que tout ne devienne poussières, des milliers de battements, qui se propageaient à travers la Terre entière. Ces éclats solaires, transpercant, atmosphère, nos yeux de verre, une bouffée de bon air pour la… Lire la suite →

Mon horizon s’est effacé

Joues blêmes collées aux vitres embuées, L’esprit bien malade dans les nuages gris, De fines gouttelettes de pluie suintaient Semblant mes larmes, le cœur meurtri. Ne pouvant entrevoir pas même cette allée, Menant généreuse à notre maison, inondée De lumière,… Lire la suite →

L’Espagne pleure

L’Espagne pleure Terroristes lâches Ils ont tué des innocents Un beau soir d’été Leur lâcheté a frappé L’Espagne à cri et à sang Des cœurs brisés là Foudroyés en un instant Folie meurtrière Restons fort dans la douleur Apprivoisons notre… Lire la suite →

Passionnellement rouge

Passionnellement rouge Un homme, perd la raison. Sa dulcinée a cueilli un fruit plus mûr. Vers d’autres plaisirs charnels, bien sûr. Cupidon a lancé la flèche de la trahison. Il sombre dans la folie, destin fatal. Sont âme habite, la… Lire la suite →

Sombre Dimanche

Sombre Dimanche De ton aube au crépuscule Que d’obscur Je jure Rien de plus dur Sombre Dimanche A la joie étanche Je te perçois Je me penche Vers le haut Et prie Amen à l’euphorie Sombre Dimanche Je meurs d’ennui… Lire la suite →

Le rabat-joie

Je rentre dans un endroit éloigné Dans une maison abandonnée Des toiles d’araignées Un marbre baigné Lixiviat drainé Air contaminé Ambiance fanée J’avance à petits pas Silencieusement tout droit Je vis, inopinée Au toit un chandelier Auquel enchaîné Un beau… Lire la suite →

MES CINQ ANS

Depuis que j’ai cinq ans Et jusqu’à mon adolescence En pension chez mes grands-parents Pendant toutes mes vacances. Pendant mes longues années de lycée Ont étés une vie que j’ai abandonné De tout, des autres, totalement isolés Je me suis… Lire la suite →

*Veni, Vidi, Vici*

Il était une fois, Jadis au près des bois, Un vieux roi, Point de foi, Surestime de soi, Pensait avoir de quoi, Argent en poids, Un tyran, Despote en premier rang, On le surnommait le varan, Il commandait son peuple,… Lire la suite →

Mon combat de soldat

Non, je ne veux pas la guerre, Ni être un rescapé, Je ne créerai pas de misère, Je veux la paix, Je ne combattrai pas, Pas histoire de patrie, Ni même de fidélité, Je ne veux voir des yeux d’enfant,… Lire la suite →

Les gouttes (ou la perte d’un enfant)

Une goutte d’eau suivie d’une autre se fraie un chemin le long de la vitre, L’averse d’abord hésitante accélère son rythme (La suite sur mon blog) Veuillez noter : Envoi… Total : 4.96 sur 26 votes

Passées sous silence

Comment aurait-elle pu savoir Que ce jeu n’était pas pour elle Si jeune et peut être trop belle C’est déjà trop tard Pourtant après vingt ans Et qu’importe notre temps Même passées sous silence Les choses encore dansent Se croyait-il… Lire la suite →

RAGE DE CONFIDENCES

RAGE DE CONFIDENCES….. Une confidence du cœur Qui déchaîne des larmes Sur l’épaule d’une sœur Avec qui on lâche les armes… Des armes de protection Qu’on sort en bouclier Contre les afflictions D’une enfance bousillée… Seulement sœur de cœur Celle… Lire la suite →

A CONTRE COUPS. . .

A CONTRE COUPS. . . Quand le tic tac de l’heure Vous enserre le coeur Et l’angoisse de la peur Qui fait couler la sueur. . . Et on lustre et on brique Que s’en est fanatique Comme des tocs… Lire la suite →

Triste jour de novembre

A NOTRE NEVEU, VICTIME DES ATTENTATS DU VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015… Pourquoi tant de victimes Tant d’êtres innocents, Qui ont courbé l’échine Et dont coule le sang ? C’était ce vendredi, Triste jour de novembre, Où nos jeunes, heureux, Se… Lire la suite →

Mémorial des enfants martyrs

Quand vient la nuit, des enfants crient, Car ils ne veulent pas dormir, Car ils ne peuvent plus rêver. Ce sont tous les enfants punis, Punis de vivre, c’est ainsi, Par leur parents, parents maudits, Qui n’aiment pas, pas leurs… Lire la suite →

Superstition

Superstition Je ne suis pas superstitieux Il parait que ça porte-malheur Entre les diables et les dieux Parfois le doute demeure Mais j’ajoute un couvert Quand on est treize à table C’est c’qu’il y a d’mieux à faire Pour esquiver… Lire la suite →

La petite fille au roseau

La petite fille au roseau Assise sur un banc, elle se souvient d’une petite fille regardant l’eau d’un étang, la petite fille avais fermé les yeux, un roseau a la main. Elle se souvient de la douceur du roseau qu’elle… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils