Ligue des Poètes

Etiquette

PG Léger

Jeunesse.

Vingt ans, Belles dents. La vie se croque Sans pépins. On ne croit pas, On est certains. Les rires se troquent Au coeur de la joie… Prête moi ta plume, Je t’écris sans maux… PG Léger / 11.02.2018 Veuillez noter… Lire la suite →

L’inutile n’existe pas

L’attente peut être belle L’attente peut être d’ailes L’inutile n’existe pas Aimer suffit sans faire de pas Veuillez noter : Envoi… Total : 5 sur 2 votes

A vous toutes et tous, Poétesses et Poètes…

Les champs sont désertés, Les plumes retombées, Les écrits envolés, Les passions apaisées. Atmosphère des vers, Atmosphère des rimes, Atmosphère devers, L’autre versant d’abîmes. Les échos de ces lieux, Vibrent encore fantomatiques, De ces esprits Mi-Dieux, Épris de cet art… Lire la suite →

Apprivoise-moi.

Apprivoise-moi, Chasse ma peur, Qu’empêche l’émoi, D’ouvrir mon cœur. Prends-moi dans tes bras, Étreints mes douleurs, En pleurs dans les draps, De ma vie qui meurt. Je veux me fondre, Au creux de tes seins, Et me confondre, De blancs… Lire la suite →

Le vagabond

C’est le soir La rue me fuit Je vagabonde En vague à l’âme. La nuit menace De m’égarer Sous quelque pont Dans quelque fond. J’ai froid à ma vie Le monde est creux D’humanité… L’effroi a envie L’immonde hideux De… Lire la suite →

Nous avions vingt ans.

Le train s’ébranle La main levée Au bord du quai Sourire amer Essuie l’adieu De mon regard Embué de toi Embué de nous Laissant derrière Désemparées Les pages hargards De notre histoire. * Elles vont rejoindre Dans mon cœur De… Lire la suite →

Étrange sentiment.

Ce soir je me sens l’Âme égarée. Je cherche sans savoir quoi trouver. Quelque chose veut m’attirer l’attention, Sans pourtant se dévoiler à ma vision. Quel est donc cet étrange sentiment, Qui me prend l’intérieur comme un aimant ? Son souffle… Lire la suite →

L’ombre de l’artiste.

Sombre et lugubre, N’y a-t-il d’espérance, Qu’ombre s’illustre, Volatile existence, Vers un horizon, Une aurore nouveau-née, Mère nourrissant, Un anneau d’or tout doré ? Car la vie qui est, Dans l’esprit taciturne, Par l’envie qui naît, Dans l’épris va si… Lire la suite →

Vivre !

Vivre jusqu’à la lie, Se griser d’allégresse, Pour chasser la tristesse, En criant l’hallali. Vivre à toucher le jour, Paume contre son dôme, Et en sentir le baume, Nous envahir d’Amour. Vivre le cœur cristal, Le doigt au bord du… Lire la suite →

Ne l’oublions pas…

On croit qu’il n’est plus, On croit que c’était avant, Que c’était juste le temps, Le temps de devenir grand. On croit qu’après, On est plus le même, Qu’on vieillit de son âge, Qu’on apprend à oublier, Qu’on devient un… Lire la suite →

La solitude du poète.

Solitude du poète, Conciliable bulle, Devise à vis, Sur ses écrits, S’usent ses cris, De doux leurres. Il brime la brume, Que rime sa plume, Dans ses nuées. Sa Muse s’amuse, Enjouée de lui, Des tours de vers… Et voit… Lire la suite →

Césure.

Césure, L’instant qui naît, Mais sage… D’une réflexion, Qu’expire, L’inspiration… D’un vers luisant, Au minuit, D’un souffle nouveau. C’est sûr, L’instantané, Césure… Est l’instant inné, D’un silence beau, Qui œuvre vers. copyright@PGL Pierre-Gilles Léger 03.06.2016 Veuillez noter : Envoi… Total… Lire la suite →

Tout comme…

Tout comme, Se forment, Les vagues, On largue, Les larmes, En l’Âme. Elles viennent, En peine, Se fondre, Dans l’onde, Du cœur, Qui pleure. Tout comme, Se nomme, L’Océan, En-dedans, Se confondent, Eaux profondes. Elles viennent, Mais baignent, L’espoir, D’y… Lire la suite →

Sous mes doigts ton Âme.

Au bord de toi, Mon ombre cœur, Sous l’effet doigts, De tes ailleurs, Sombre en émoi, Espoirs rêveurs. Ta vue m’habille. Je brille de toi. Mon toit vacille, Ton ciel me voit. Tout se maquille, Au son de ta voix…. Lire la suite →

Hélas !

Pourquoi cette peur, A la surface, Ou intérieure, Qui nous dépasse ? Est-elle l’auteure, Aussi fougasse, De nos malheurs, De nos désastres ? Toujours à l’heure, Mais quelle audace, Dès qu’on se meurt, On perd la face ! Est-elle au… Lire la suite →

L’amour de toi

Le ciel se ferme et laisse sa place, Aux étoiles qui apparaissent éparses. Le vent m’apporte parfum d’immensité, M’enivrant d’infini et d’Éternité, Dans une Voie qui se veut lactée, Au sein nourricier de Celui qui crée. Je parcours sur la… Lire la suite →

Après la pluie…

Un poème fait sur le tas et de circonstance, en espérant conjurer le temps. Bonne lecture à toutes et tous. 🙂 La pluie crépite Le temps s’agite Les gens s’irritent Oh pluie maudite ! Le ciel s’en fout D’en haut… Lire la suite →

Pardon.

Pardon d’être ! Pardon de vivre ! Pardon de t’apparaître ! Pardon si je me livre ! Pardon de t’éveiller ! Pardon de m’aimer ! Pardon de t’émerveiller ! Pardon d’avoir semer ! Pardon de tes sentiments ! Pardon de ton espérance ! Pardon de ton cœur aimant ! Pardon de… Lire la suite →

Ne t’en vas pas.

Ne t’en vas pas, Reviens vers moi. Retiens tes pas, Sans toi j’ai froid. Je suis sans vie, Si tu t’enfuis, Sans jour, sans nuit, Au fond d’un puits. Mes mains te cherchent, Mon cœur s’ébrèche. Il bat en brèche,… Lire la suite →

Et lui de répondre…

Alors elle lui dit : « Doit-on se rendre coupable d’aimer ? » Et lui de répondre : « Peut-on empêcher la pluie de tomber ? – peut-on empêcher le soleil de briller ? – peut-on empêcher la nuit de tomber ? –… Lire la suite →

La petite étincelle.

Je t’offre cette petite étincelle, Pas plus grosse qu’un grain de sel, Qui a le pouvoir, à toi ma belle, D’éclairer la voûte de ton ciel. La puissance de sa lumière, Plus grande que celle d’un éclair, Au creux de… Lire la suite →

Sans elle.

Il n’y a qu’elle, Et le silence… Le vide cruel, Crie son absence ! Je ne sais plus, Vivre sans ailes… Ma vie reflue, Sans cesse vers elle ! Elle est présente, Sans être là… Elle désoriente, Le temps s’en va ! Le… Lire la suite →

… Et soudain

Un poème exécuté à l’instant même, dont j’ai laissé délirer au fil de l’eau, et qui m’a embarqué vers l’inconnu, dont je ne savais vers quelle issue il voulait m’entraîner. Je vous souhaite à toutes et tous une bonne journée…. Lire la suite →

Ton essence.

J’égraine le sable, Qui file de mes doigts. Le temps est instable, Et vibre en désarroi. Aussitôt partie, Tu me manques déjà. Moments impartis, Partagent mes émois. Mon air s’est empli, De ton léger parfum. Il erre, me remplit, De… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils