Ligue des Poètes

Etiquette

Politique

Homo politicus

Ennemi des valeurs au mensonge incessant, Animal à sang froid, à l’oeil indifférent, A ton ombre se côtoient l’indécente luxure, L’opulente corruption et la sombre inculture. Ton fief te protège dans tes contrées arides, Au cœur de ces hommes luit… Lire la suite →

Chant du fainéant !

Chant du fainéant ! Peuple , entends-tu les sombres mots ? Très méprisants ,ils résonnent en écho . Ce sont des sons sourds : On te dit fainéant Plus lourd que « les sans dents  » ! Peuple ,l’alarme a sonné… Lire la suite →

APPLAUDISSANT TOUJOURS !

Il sait courber l’échine le peuple, servir de tremplin Pour aider un vil opportuniste à parvenir à ses fins. Il applaudit ce soir son président qui lui sera hostile Au petit matin.Il sait montrer bon dos un peuple docile. Le… Lire la suite →

Libéral Cannibalisme

Décrire un jour morose dans une époque de crise, c’est le feu que j’attise sur les braises. Nous connaissons les causes du souffle de la brise : c’est le jeu de la mise sur les fraises. Tous ces véreux patrons… Lire la suite →

La France insoumise

La France insoumise Nous sommes différents. Nous ne suivons pas ses dirigeants. Le monde de la finance, doit tomber. Vous le peuple l’avait proclamer. Nous sommes à votre écoute. Prés de vous coûte que coûte. Non à une santé à… Lire la suite →

Manu. (Renaud…E.Macron)

Hé! Manu, tiens toi droit T’es l’nouveau président Car maint’nant t’as pas l’droit De déc’voir les sans dents, Les bobos et les autres Qui ont voté par défaut Les paumés, les apôtres Et tout ceux qui se vautrent Pour tous… Lire la suite →

Nous le peuple en colère

Nous le peuple en colère Le peuple est dans la rue. En invasion, pour l’espoir, il milite. Pour faire flancher les têtes brûlées de la « pseudo-élite » Coûte que coûte, il va vous en mettre plein la vue. Il… Lire la suite →

LA FRANCE A DEMI-NUE .

A Monsieur Le Président de la République : LA FRANCE A DEMI -NUE . Une nouvelle ère Dans notre univers Jeune président nouvellement élu Vous prenez vos fonctions dans une France à demi-nue : « Couvrez ce sein, que je ne… Lire la suite →

le marteau et l’enclume

Le marteau et l’enclume A l’horizon se profile Mais que leur dire ? A l’un comme à l’autre Le marteau veut taper « fort Sur tout ce qui ne va pas Et depuis si longtemps, maintenant Quant à l’enclume, relevant… Lire la suite →

la politique

La politique Y’en a marre L’on se moque tant De nous et de nos concepts L’on ne sait plus où l’on en est Dans un monde de Loups Voulant s’approprier les ors Semblables à des Renards Ils se veulent nos… Lire la suite →

Les Cons Signent

VOGUE MARINE Croyez-moi sur parole : elle n’en vaut pas Le Pen. Elle sourit, larges dents qu’elle étrenne frontales face au système et pourtant elle détale au premier appel, immunité des chrysanthèmes. Elle n’en vaut pas Le Pen, larges dents… Lire la suite →

L’aide de vie

Que l’on soit à l’automne de la vie Que l’on soit malade Ou que l’on souffre de handicap, On a beau s’dire Qu’on peut toujours tout faire Hélas, un jour il faut bien s’y faire Le corps s’exprime Le corps… Lire la suite →

Le cirque des Ripouxblicains

Entrez, Entrez Messieurs Dames Le grand chapiteau est ouvert C’est le retour des trouvères Pour du grand spectacle ! A chacun son oracle ! A chacun son acrobate ! Accrochez-vous, accrochez-vous Messieurs Dames, s’il vous plait Ils sont tous là,… Lire la suite →

Les Quotidiens Précaires

C’est la malbouffe pour tous, la mal-consommation jusque dans le shit qu’on touche : vendre et griller ses cartouches… Vendre pour posséder. Il y a tous les procédés techniques d’enrichissement jusqu’à l’étouffe et le profit jusqu’à la sommation : ceux… Lire la suite →

Les mots

Je couche ici sur papier Je pianote sur mon clavier Des mots par milliers Je courbe mon poignet Pour y faire des jolis pieds Que je me presse d’aligner Pour ne rien oublier Je mets le pied à l’échelle Comme… Lire la suite →

PARTEZ !

Allez-vous en, vils poltrons et scélérats Quittez les vertes collines des braves Là où transpirait leur sans carminé, bande de rats Lorsque vous versiez pleurs et baves Déguerpissez gang de pourris identifiés Rejoignez votre cohorte de lâches et de traîtres… Lire la suite →

En rouge et noir

Rouge et Noir Drapeau Rouge mouvement ouvrier. 1831, lutte sociale, avant l’anarchisme, les canuts lyonnais, révoltés, contre les conditions de travail, esclavage imposé, ils se battent avec rage. Ils gagneront, mais à quel prix, que de morts. Drapeau Noir communisme,… Lire la suite →

Résident de la République

Résident de la République Résident de la République Cravate de l’Elizée Nœud simple ou double … Champs des enfers Ou prés du paradis Les héros de toutes les misères De toutes les défaites Y goûtent un repos Immérité mais y… Lire la suite →

Politiciens

Politiciens Ses paroles une farandole de mensonges Accrochées à ces convictions pour prendre des voix Relever le défi pour gagner et écraser de nouveau le peuple aveugle Kangourou sautant du coq à l’âne, pour mieux diviser Obstiné dans sa course… Lire la suite →

Si Seulement

Si seulement, mes frères savaient Combien ont souffert nos ancêtres Pour nous libérer de ces maîtres Ils se feraient plutôt la paix Si seulement mes frères avaient La conscience patriotique Et songeaient à ces gloires épiques L’intérêt commun primerait Si… Lire la suite →

Liberté des mots poésie des maux. La voix du peuple

Liberté des mots poésie des maux. La voix du peuple Liberté dépression Immortalisée sur la page blanche Brassage de mots, puis une phrase, un paragraphe Émotion au bout des crayons Révolte, nos coups de gueule, noir sur blanc Transmettre l’info… Lire la suite →

Médaille

Seigneur de Rimini, Vicaire et Podestà. Son profil d’épervier vit, s’accuse ou recule A la lueur d’airain d’un fauve crépuscule, Dans l’orbe où Matteo de’ Pastis l’incrusta. Or, de tous les tyrans qu’un peuple détesta, Nul, comte, marquis, duc, prince… Lire la suite →

Ne fermez pas vos portes

Ne fermez pas vos portes, orgueilleuses bibliothèques, Car ce qui manquait sur vos rayons bien remplis, mais dont on a bien besoin, Je l’apporte, Au sortir de la guerre, j’ai fait un livre Les mots de mon livre, rien; son… Lire la suite →

À un historien

Vous qui chantez les choses d’autrefois, Vous qui avez exploré le dehors, la surface des races, la vie qui se montre, Qui avez traité de l’homme comme créature des politiques, sociétés, législateurs et prêtres, Moi, citoyen des Alleghanies, traitant de… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils