Ligue des Poètes

Etiquette

Sidi Miloud bel Asri

RICHESSE HUMAINE

Pourtant, dans cette douleur, une force, qui est en nous, pousse à arracher quelques mots à l’éternité pour vivre des instants de calme. Un éclair de l’existence qui restera blotti dans la mémoire. Je veux parler de notre poésie humaine…. Lire la suite →

L’HOMME

Comment ne pas déchirer sa voix de colère en assistant, de jour en jour, à l’avilissement et à l’épuisement de cette engeance qui a perdu la raison de vivre et qui a gagné la passion de mourir. Je suis dans… Lire la suite →

TROP TARD

On reconnaît trop tard dans notre petite vie émiettée, abandonnée au bord du ruisseau du temps, où débute l’irrémédiable, ces petits moments imperceptibles des plaques tectoniques émotionnelles, ces petites failles de l’ordinaire qui laissent des fissures d’inhumanité ronger notre être… Lire la suite →

ABSENCE

Ton absence est un lieu de prière où tous les mots d’érudition sont diaphanes Faut-il que chaque syllabe soit cristalline pour atteindre le toit du monde ? Dans cet espace restreint, ton empreinte est comme le papier peint… On n’y… Lire la suite →

DÉMANTÈLEMENT

Démantelez les lampadaires des routes, Arrêtez la course effrénée des oies vers le nord Clouez le bec des corbeaux insolents des cimetières Sortez l’enfant rebelle en lui fessant le derrière. Que les nuages pleins les mamelles de pluie Versent leurs… Lire la suite →

L’IVRESSE POÉTIQUE

La générosité et la nudité des mots m’éblouissent jusqu’à l’ivresse. Je ne suis plus séparé de rien, ni de moi ni du ciel. Je reçois et je touche ma part de l’infini. Ce lien perpétuel avec la parole est un… Lire la suite →

UN INSTANT

Aussi je voudrais un instant, éventuellement toute une nuit, à l’instant des désirs brûlants, sous l’éclat de ton galbe luisant, avec le rugissement bleuâtre de minuit, dans l’unique et avouable attention de malmener avec plaisir tes sens, dans les ruelles… Lire la suite →

L’INÉVITABLE

L’aube se lève perpétuellement sur le Champ de la nostalgie. Une goutte de rosée Suspendue au bord de l’œil Sous l’évanescence du rêve Le vent de mes souvenirs passe Ma forêt natale pleure Ce sont mes collines qui émettent des… Lire la suite →

REPARATION

Je dors dans mon lit La fatigue du soir envahit mon visage, la lumière artificielle creuse et divise mes paupières en multitude de veines routières. Je dors, la mémoire pleine de courbatures que mes os renvoient avec toute la lourdeur… Lire la suite →

Don

À toi qui me dévisages pleinement Dans mon sommeil et veux pénétrer mon âme en profondeur À toi qui veux laisser les traces de tes doigts sur les rainures de ma chair en courbature Si tu as assez d’espace en… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils