Ligue des Poètes

Site de poésie

Etiquette

SOLITUDE

Sirène au cœur d’or

« Le tombeau t’aura prise sans jamais t’avertir,
Sous les âmes défaites et les paroles pieuses,
Agenouillant ma tête sous ton absence odieuse… »

Repères .

Je ne suis pas un pirate dans l’océan indien
Je ne suis pas La Buse dans son repaire
Mon repère est d’or dans ma tanière
Je n’ai pas le trésor des anciens.

TOUT CE BONHEUR EN MOI

De l’âme de mon écran me parviennent de bonnes nouvelles des bonjours , des je t’aime , des mots doux au goût de miel des hello, des saluts, des paroles dorées plus belles que d’innombrables gerbes de roses ceinturées d’asphodèles… Lire la suite →

Jeunessie

Le divin personnage est parti ce matin Vers les terres sauvages des félins affamés, Vers soleils couchants et hivers oubliés ; Le malin s’est enfuit, mon bonheur à la main. Je suis donc malheureux et attends son retour, Le regard… Lire la suite →

Miroir

Mon âme jure à n’en plus finir De vivre dans la mort de sa mémoire Et mon coeur qui souffre le martyre Dans les délices sordides de son manoir Qui sont ces prisonniers silencieux ? Sont-ils ceux de mon hasard… Lire la suite →

Le Printemps de la solitude

Moi, j’ai vu la solitude dans les profondeurs du ciel, Moi, j’ai vu la solitude misérable et impuissante, Moi, j’ai vu la solitude éphémère et passagère, or… Or pleurer effraye l’homme, Or la solitude tue l’homme. Moi, j’ai vu la… Lire la suite →

Vie abominable !

Bohémien et solitaire Je suis seul c’est clair Mon destin à moi Dure comme du bois Sombre comme une nuit Quand tombe la pluie La solitude m’assassine Me transforme en ruines Un sentiment horrible Un manque terrible Ma faute ou… Lire la suite →

Je suis malheureux

J’ai mal au cœur Je suis malheureux J’ai bien peur Que dure le feu Je me sens mesquine Je me sens triste J’ai souvent la mine D’un pauvre artiste Je suis terriblement seul Sans que je le veule Une divine… Lire la suite →

CAMARADE

Tu m’étonnes, camarade De pleurer son traître revers La boisson comme barricade La boisson, seul univers Rasade après rasade Un verre de trop et tu repars Des larmes en cascades Effondré par son départ Verre après verre À tanguer dans… Lire la suite →

Solitude

Je me rends solitude troublante Et j’abandonne face au désespoir. J’accepte ta douleur assommante Et j’oublie ma morose histoire. Je ne rêverai plus de bonheur Et je n’espérerai plus le rencontrer. Ma vie sera faite d’une seule couleur, Du noir… Lire la suite →

Ma Fragilité

Te cacher, te calfeutrer Toujours Dans ce monde tu n’as pas le droit de citer Pas le droit de citées Jamais Je te garde là Au secret, à jamais Pour mon intimité Ils ne comprendraient pas Ils ne t’aimeraient pas,… Lire la suite →

L’oiseau blessé

Un jour, un oiseau blessé a rêvé. Seul au milieu du désert Perdu, il ne pouvait rien faire, Sauf prier pour qu’il soit sauvé Soudain ! apparaît un aigle imposant Voilà qui’il se pose devant lui Le pauvre oiseau a… Lire la suite →

Mélancolie

Certains soirs, j’ai le sang, qui s’emplit de soupirs ; De ces Croire charmants qui blessent mais ne tuent pas ; Dans le Noir scintillant, ils accélèrent le pas ; Du manoir, s’enfuyant, adieu souvenirs… Stephane Meuret 1994, Copyright Veuillez… Lire la suite →

LE REDOUBLANT 💋

Je suis tout seul sous mon buvard, Écrasé par un bras flemmard, Qui n’a plus temps de larme avant la sonnerie, Qui rendra ma copie au maître de ma vie. Je suis tout seul dans mon cartable, Avec La Fontaine… Lire la suite →

Randonnée en solitaire

Des feuilles brunes de chênes sylvicoles Et des cortinaires mauves ou jaunes Tapissent agréablement le sol. Les pins laissent tomber leurs cônes. Comme assoupi ronronne Le ruisselet que suit une ombreuse sente. Le marcheur aime cet automne Loin de la… Lire la suite →

La raison du détenu

Entre ces quatre murs je me sens minuscule, Ils semblent aussi durs que je suis ridicule. L’éblouissante muse aurait-elle aussi peur, Il semble qu’elle s’amuse à compter les heures. Beaucoup l’ont en horreur, ce que je sais de la vie… Lire la suite →

Déboire

Dés le crépuscule, je cours Vers elle, mon recours, Pour amadouer mon ardeur Et ébaudir mon cœur. Nos doigts se croisent. Nos regards se figent. Nos transports s’exaltent Et ne s’enlacent. Je lui inspirais des poèmes Où le verbe »… Lire la suite →

Damné

Dans la tombe de mon insoutenable tristesse Où le destin dessina mon sort Par la malédiction divine de son altesse Et le noir lumineux de ma mort Ô dieu moqueur, je ne suis qu’une plume Condamné , helas , à… Lire la suite →

Matryoshka

Dans votre monde, à l’intérieur de votre pays, dans votre ville, à l’intérieur de votre maison, dans votre famille… des étrangers sont arrivés. Même à l’intérieur de vous … le langage n’a jamais été trouvé. Veuillez noter : Envoi… Total… Lire la suite →

Etre seul

On ne peut vivre seul sans s’aimer Mais pour s’aimer il faut penser à d’autres Qu’on sent très proches de soi désormais. Donc que « le mien » se confonde avec « le nôtre » ! A chaque jour suffit… Lire la suite →

LE RÉCIF.

Rien ne peut être aussi jouissif Que de déguster de beaux vers En prenant tout seul un bon verre Bien loin de ces gens subversifs. Il vaut mieux être inoffensif, Même face à des mecs agressifs. Tout être humain qui… Lire la suite →

Lassitude

Vague dans l’encrier de mes émois Les mots se bousculent en larmes Ma plume crache tous mes effrois Je ne peux taire, tuer ce vacarme Qui assourdit, étourdit mon calme Perle de rosée sous mes paupières Bouquet de colère, de… Lire la suite →

Adieu mon cher frère

Adieu mon cher frère, te bénisse Cupidon. Les errances voraces en ton âme égarée, Les doux cieux d’hiver aguerrissent l’édredon ; Adonis embrasse une funèbre destinée… Mais l’amour, il aura, sans reflet, caressé. Quand ton Luth, lassé, se refuse de… Lire la suite →

Tout a basculé

Hier, Fier, Aujourd’hui, Misère, Rêveur, Je l’étais Maintenant, Qu’un raté On maudît l’argent Mais dis moi Qu’est ce qui compte Proie des gens En émoi Seul en pente Orphelin Pas de femmes Célibataire Pas d’amis Un solitaire Enfance rose La… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils