Ligue des Poètes

Etiquette

Sonnets

Table du vieux temps

C’est une œuvre respectable, une table du vieux temps, Qui, jadis, dardait de splendides couleurs, Qui, jadis, toute belle, accueillait la lueur, De la plume arrondie et des yeux scintillants. Désespoirs et bonheurs sont aussi tes tourments Lorsque piètres artistes… Lire la suite →

Pardon

Odieux crimes de l’ego parsemant les chemins, Séparant en un mot sèchement les destins, Abondant sur les terres taries de l’oubli, Je ne sais moindre plaie à l’esprit affaibli. Cette gloire trompeuse abrite un tourment, Enfanteur du glaive, malfaiteur de… Lire la suite →

Divine inspiration

Une divine inspiration guidera à jamais, Le poète dans la course démoniaque de son œuvre. Il regrette le monde que jadis il aimait, Océan habité d’une maléfique pieuvre. Il manque à cet espace une once de poésie, De beauté, de… Lire la suite →

Le silence de nos appels

Vers le bas de la ville, ai-je regardé là ? La journée a passé et je me suis blessé Au chagrin des statues qui vert-de-gris pleuraient, Dans le bassin, –silence,- pas un bruit sous mes pas. J’ai contemplé au loin… Lire la suite →

Bonne Foi

Ta pudeur empoigne le cœur des hommes défaits, A la force du doute infini des douleurs. Sous son écorce absoute se répand ta chaleur, Expiant au damné le cristal du bienfait. Tu fais fi de la forme, forçat des pensées… Lire la suite →

Universite De Djibouti

Université Djibouti, une base d’enseignement Supérieure, d’étude et de recherche qui est constitue La discipline, l’union, le travail et l’entrainement Elle vise à éduquer des humains cultives et girondes Elle vise a formé des personnes qui pourront exécute Des choix… Lire la suite →

Mon âme

Quelle douceur de croiser une flamme accueillante ; Les mots en sont aisés et les joutes bienveillantes. Je me souviens ce jour où ta voix me comprit ; J’en conserve une empreinte plus libre que tout écrit. Ses cordes résonnèrent… Lire la suite →

L’inquiet de ma chambre

Quelque chose inquiète la chambre de ma vie, Continue à brûler, contiguë à l’envie, Frappe donc à ma porte, émotion toute neuve, L’inquiet par la même devient un nouveau fleuve. Nul n’en sait d’autant plus, dans ce carré de vie,… Lire la suite →

Jardin fleurie

On se retrouve un jour sur un chemin fleurie, À l’aurore d’une matinée si apparente, Sous la fraîcheur d’une floraison qui mûrit, Au moment merveilleux de l’écume odorante. Quel bon vent m’amène jusqu’aux voies élégantes ? Ce qu’il y a… Lire la suite →

Art mystique

C’est le lien si fragile qui t’unit à mon cœur ; C’est la terre si fertile qui brunit au soleil ; Pouvoir vivre ensemble des moments sans pareils ! Lorsque, fous, tête-à-tête, seul ton souffle m’effleure. Nous sommes l’œuvre de… Lire la suite →

Mon pèlerinage

Je parcours un long trajet comme un paysan, J’adore à vue perdue des doux enchantements, Le charme éblouissant fuit au doux soleil luisant, au sentier qui dissipe au cœur d’un firmament. Emporté au loin par le désir de ce voyage,… Lire la suite →

Demain

Demain, j’irai vers la route de tes chantiers, Vers la petite rue d’à côté des montagnes, À travers les arbres de toute la campagne, Où les branches fleurissent au bord du sentier. Je t’attendrai quand j’aurai fini mon chemin, Au… Lire la suite →

Enivrement

L’ivresse n’a point d’effet sur un cœur écoeuré. Elle l’inonde de regrets, de désirs surannés ; D’une douleur cupide qui ne parle au bonheur ; Qu’en des mots fratricides, insidieusement moqueurs. Du gouffre de l’aigreur ne jaillit de salut ;… Lire la suite →

Je cherche une fille

Je cherche une fille natruelle Que je vais prendre dans mes mains L’aimer et l’épouser demain Je cherche une fille digne d’elle Une fille sans maquillages artificiels Celle qui ne me quittera pas soudain Qui partira et me laisser incertain… Lire la suite →

Traits-passés

De tendres feuilles caressent la plante de mes pieds, Puis soudain s’envolent vers la cime des cieux. Ecureuils s’enfuient sur un pas capricieux. Seul le doux souvenir semble encore me lier, A ces lieux dont mes traces jonchaient les artères…… Lire la suite →

Avant le soir fatal

Les uns rêvent d’amour, de douce fantaisie, Dessinent de doux voeux pour des demains sereins, Dans un havre de paix, ils sont les souverains De l’avenir de charme où point la poésie. D’autres portent la haine et l’étrange amnésie, Ils… Lire la suite →

La pire « O » manie

La pire ô manie ! Le ciel, d’un rouge ardent des forêts s’enflammant, Allume des éclairs sous les paupières lasses. Des escarbilles d’or s’envolent et s’enlacent, Fugaces lueurs aux éclats de diamant. Colère et puis chagrin, suivis de l’impuissance, Sont… Lire la suite →

Vieilles sœurs marines

Il fallait l’océan, gigantesque et puissant, Pour qu’espace de vie, tu disposes d’assez ; Car il n’est de parterre pour pareil cétacé, Impassible charmeur des rivages fuyants. A jamais ton image, ton sourire marin, Se dessinent innocents aux recoins de… Lire la suite →

Mon soleil

Tant de choses te rappellent à mon souvenir ! Des ciels azurés aux récifs solitaires Qui caressent ma peau et inondent ma lyre D’une chaleur charmante, ineffable et amère. Je me plais à dompter ces instants idylliques Où tes douces… Lire la suite →

METS TA LANGUE

Tes lèvres font sonner ta voix Charmeuse à me donner la fièvre Et puisqu’elle résonne en moi Je pose ma foi sur tes lèvres Ta bouche fait tisser la soie Des mots qui frôlent et me touchent Quand tu réveilles… Lire la suite →

Fleurette

Nos regards se croisent quelquefois…Mais je reste Etourdi par tes yeux comme un jeune maladroit Etourdi par le bleu qui me piège comme la peste D’une pupille bercée par des cils de soie. Ton visage se tourne, puis mon rêve… Lire la suite →

Village du soleil

Un modeste village bien au cœur des lavandes, De torrents parfumés et des hommes avertis. On peut voir dans leurs yeux la couleur des amandes, Des soleils vieillissants qui décorent leurs outils. Les chemins sont nombreux sur ces terres cultivées… Lire la suite →

Anatolie

Pierres orientales aux âmes généreuses, Mers étincelantes, contrées montagneuses. Père, laissez-moi achever cette route sinueuse, Sur les côtes arrondies de ces terres argileuses. Le sable fin chasse les rayons du soleil, Annihilant mes efforts de percer ces merveilles. La chaleur… Lire la suite →

Ode vénusienne

Ô divine déesse au visage de lumière, Voluptueuse sirène aux amours féconds, Tes multiples enfants, ils te louent et libèrent Une sagesse éternelle de leur esprit profond. Ô superbe planète au passé sulfureux, Miroir de la Terre au milieu des… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils