Ligue des Poètes

Etiquette

Younes ZEMNI

L’ADIEU DU POÈTE

( C’est le dernier poème que je publie. Je quitte » La Ligue des poètes » définitivement, où il y a trop de médiocrités qui sont mises en valeur. Je ne veux plus être mêlé à tout cela.) Bonne lecture… Lire la suite →

LE PARADIS DES MOTS

( Hommage à un poète disparu à la fleur de l’âge ! ) Frère poète, qui es-tu ? Es-tu toi ? Es-tu moi ? Es-tu l’autre ? Je me pose cette question Depuis longtemps. Hier, j’ai reçu la visite de… Lire la suite →

MÈRE ET FIÈRE DE L’ÊTRE

( A toutes les mères dans le monde ) Femme, mère du monde, Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Comment te reconnaître ? Ni à la couleur de ta peau, Ni à ta façon de paraître. Le chant de ton… Lire la suite →

MON OMBRE ET MOI

Il y a longtemps Que j’ai cessé de courir Derrière mon ombre, Puisque je l’ai rattrapée Et rentré dedans. Mais maintenant, C’est plutôt mon ombre Qui court derrière moi. Elle veut m’enterrer vivant. Je n’ai pas peur de mourir, Mais… Lire la suite →

DANS LES BRAS DE MA MORT

Je suis mes pas Qui m’emportent loin de moi, Dans un monde où je n’existe pas! Oh ! Chagrin, combien de fois Tu me quittes et puis tu reviens ? Comme les vagues de la mer, Tu joues avec mon… Lire la suite →

CONFESSION

Enfin, j’ai entendu sa belle voix, Douce, chaleureuse et sensuelle, Qui a, tout de suite, réveillé en moi, Des sentiments que j’éprouvais pour elle ! Laissant tout mon corps en émoi Ainsi que mes désirs les plus charnels. J’espère, un… Lire la suite →

ASTRE DE FEU

Je suis astre de feu, Je brûle de passion, Je ne saurai faire mieux Sinon je perds la raison. Mais, je vais plonger ma peine, Dans les eaux de l’océan, Afin d’attendre ma reine Qu’elle se mette sur son séant…. Lire la suite →

QUAND MON OMBRE DISPARAÎT

Je déforme mon ombre Pour rentrer dans mon corps, A la recherche de l’autre, A la recherche de celui Qui vit en moi Et qui ne me quitte pas. Je fuis et mes pas Se font de plus en plus… Lire la suite →

TES YEUX, COULEUR DE LA NUIT

La nuit, dans tes yeux, M’attire, Me donne force à la vie, Me pousse à te dire, Combien je t’aime Et je te fuis. La nuit, dans tes yeux, Me fait peur Et me donne envie de toi, Pour cela,… Lire la suite →

IDÉE NERVEUSE

Derrière les dunes, il y a toi, Ombre brisée en mille morceaux, Il y a le froid Qui envahit mon cœur Pris dans un tourbillon de terreur. Derrière les dunes, il y a toi, Il y a l’ombre de la… Lire la suite →

L’ORPHELIN

Je vois ton visage A l’age où tu partages La vie de ton corps En des corps de nuages ! Je vois ta petite main Qui lève un poignard. Le poignard s’abaisse Et tu t’affaisses Au pied des images :… Lire la suite →

LES ROSES SE FANENT

Est-il temps Que ma conscience Se rende à l’évidence Que je ne suis pas la providence ! Est-il temps Que je me repose Avec toutes les roses Qui se fanent dans mon champ ! Demain, C’est le jour qui ne… Lire la suite →

RENCONTRE

Avec ce regard endurci Par la solitude, Je te retrouve, Telle que je t’ai fabriquée dans mon rêve ! Rencontre, Du sommet des monts de la souffrance, Je me précipite dans tes bras, Aussi léger que le vent Qui t’a… Lire la suite →

LA CAGE

Je fonds en larmes, en ton corps si tendre : La musique de ton cœur Et le feu de ton âme Chassent mon rêve Dans le néant. Je tremble de chaleur, en ton corps si froid : La blancheur de… Lire la suite →

LES AILES BRISÉES DE LA NOSTALGIE

Les nuages s’abaissent Et m’emportent Au pays de ta mort. Je deviens nuage Pour te voir, toi espoir Jadis, Tu as germé dans mon cœur Nostalgie ailée Tes ailes se brisent Et je me noie Dans les larmes de la… Lire la suite →

VOYAGE AU FOND DE TES YEUX

Suspendu à tes cils, Comme une larme, Je fixe l’horizon au fond de tes yeux, Et je m’en vais à chaque instant, Cueillir le fruit de l’impossible. En deux pas, Je franchis les océans, Pleins de larmes des amoureux, En… Lire la suite →

LE SALUT INESPÉRÉ

La mer, Ce salut inespéré, Renvoie le jour Pour m’envelopper, A la nuit tombante, De ce drap noir Qui se confond à la gloire De cette mer, De ce salut inespéré. Je me retrouve mort, Vieux de mille ans, Comme… Lire la suite →

LES JOURS SANS COULEUR

Sans la lumière de tes yeux, Toi jour de ma vie qui se lève. Sans la lumière de tes cieux, Toi nuit de mes malheurs qui s’achève. Que serai-je en devenant vieux, Sans avoir jamais fait de rêves ? Toi… Lire la suite →

MIRAGE

J’ai vu ton visage, Un soir d’été, Amour et beauté. L’éclair de l’orage, A pris en otage, Mon cœur blessé. J’ai vu tes larmes, Couler à flots, Sur cet îlot, Et noyer ton charme, Qui me désarme Sur ce bateau…. Lire la suite →

DÉLIVRANCE

Le marchand de bonheur est passé, Devant ma porte bien fermée. Il n’y a plus que mon corps, Mon âme est partie te chercher. Le marchand de fleurs est passé, Devant le cimetière d’à côté. Il m’a trouvé en train… Lire la suite →

L’OISEAU DE L’ESPOIR

Sur la vitre de mon corps Le téléphone s’écrase Tu m’appelles Je m’endors Et j’associe à ton nom Mille idées noires L’oiseau de l’espoir Viens de passer Dans un ciel tout en pleur La vitre brisée de mon corps Blesse… Lire la suite →

GRAIN DE GÊNE

Je me dissous, Grain de gêne Dans un monde mourant. De nulle part surgit le vent. Je m’enferme dans mes angoisses Au bord de la rivière temps. Je dessine mes doigts. Je les efface pour ne plus toucher Aux rêves:… Lire la suite →

L’ABÎME

Les mots fuient sous ma plume, Sous un poids lourd, D’un corps meurtri de fatigue. Le cœur brisé d’amertume, La tête vide Et les mots fuient, fuient Galopent et disparaissent. Un vide énorme. Un avenir énorme. Une vie bâtie sur… Lire la suite →

DÉPART

Mon cœur tremble, Comme tremble l’oiseau Dans le froid. La pensée brûle, Et je m’assieds au fond De l’abîme. L’oiseau s’envole pour ne pas Mourir d’effroi. Quand il s’éloigne et chante Sur les cimes, Le monde pleure son désarroi. Vient… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils