Partagez

Tendre la main

Il y a ceux, faussement, plein de suffisance,
Ayant acquis, déjà dès leur prime enfance
A n’accorder la valeur qu’aux apparences
Et se permettent, toutes sortes d’offenses

Vous leur tendez une main par politesse
Pour les saluer correctement un matin,
Ils prennent ce geste pour de la faiblesse,
Vous donnent la moitié d’une poignée de main.

Vous leur offrez un sourire, émanant du cœur,
Pensant instaurer un climat plein d’harmonie,
Ils vous foudroient d’une grimace, à faire peur
Et se limitent, à leurs mauvaises manies.

D’autres, bien pauvres, isolés et malheureux,
S’éloignant de tous, pour ne pas se dévoiler,
Avec qui, vous avez beau être chaleureux,
Ils vous esquivent franchement pour s’éloigner.

Ceux -ci par contre, se sentent inférieur à tous,
La vie leur a donné, beaucoup moins que leur droit,
Ils ont appris à partir, sans qu’on les pousse,
Des grands malheurs de ce monde, ils sont bien la proie.

Entre ceux là et ceux-ci, il y a le reste,
Il y a le commun des gens, comme vous et moi,
Créons entre nous des liens, soyons modestes,
Brisons le gel, évitons un climat trop froid.

Cohabitons sur notre planète terre
Qui ne pèse pas très lourd dans cet univers,
Vivons ensemble, dans un monde prospère,
Cessons de nous entretuer, dans les guerres.

Auteur. A.SALEMI. Le 23 Mai 2017.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes