Partagez

Théâtre de rue

Sur la scène
D’un vieux plancher craquelé
Les trois coups scandent
L’arrivée de l’automne

En bout de quai
L’illusion ranimée
vibre
En pleine effervescence

Sous le ciel de septembre
Le soleil couché sur l’horizon
Se cache dans l’ombre du jour

Au chevet d’une longue attente
Les frissons de l’espoir
Se pressent
Dans l’allée du paradis

Les projecteurs impassibles
Eblouissent les spectateurs
Le bonheur s’installe

Ne serait-ce qu’un mirage…

M.B.

12 septembre 2017

Illustration :
Scénographie Archives-Ludmil Volf



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.91 sur 46 votes