Partagez

Lorsque mon encre s’écoulera de ma plume
Comme une vague d’une mer déchaînée
Alors je pourrai enfin les déserter
Ces hommes qui se tuent cachés par ma brume

Lorsque ma plume mettra bas à des mots
Qui te seront apaisant et délicats
Et qui auront pour toi seul mille éclats
Alors c’est toi qui cassera mes sanglots

Lorsque mon encre tachera mes cahiers
Comme une marée noire qui les détruit
Alors la guerre sera dans mon pays
Et je serai las de mes petits soulier

Lorsque ma plume me sifflera des vers
Qui seront pour toi autant que pour moi même
Et qui nous aideront à dire « je t’aime »
Dans cet amour qui n’a pourtant pas souffert

Lorsque mon encre s’arrêtera de couler
C’est que mon amour désert à moi sera en paix
C’est qu’il aura regagné la liberté
Et qu’il virera vers une éternité

Lorsque ma plume écrira sans arrêter
Lorsqu’elle croquera les mots enivrés
Comme une âme qui n’en finit pas d’aimer
C’est à ce moment qu’on s’aura s’adorer.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes