Partagez

Quand Mignonne tu n’ es plus là
Combien je suis si malheureux,
Ma vie n’a aucun sens sans toi
Tu es mon unique sourire fabuleux.

Sans le feu de tes yeux complices
Je perds la boussole, sans plus de raison
Sans toi le monde et tous ses délices
Ne peuvent rien sans mon horizon.

Ma dulcinée reviens moi vite je t’en supplie
Il en profite bien, démesuré le temps.
Mon pauvre cœur sûr va finir sans vie,
tu pleures avec moi nos sublimes instants.

Elle ne me quitte pas la lumière de ton sourire,
A la maison j’entends toujours tes bruits de pas,
Ton parfum délicat me poursuit partout je délire,
Je suis malade de toi ma si douce Pasqualina..

Belhamissi Sadek le 30.06.2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.77 sur 22 votes