Partagez

Tout comme les belles abeilles,
de jolies fleurs, tournant autour,
au doux printemps qui s’ éveille,
tout autant, Rose, je te fais si jolie cour.

Et tout comme elles qui ne cessent d’aimer,
c’est ton joli cœur, la douceur de son miel
qui me grise, me fera toujours rêver.
Es-tu certaine, Rose, brûler ces belles années?

Pourquoi tant de souffrance, faire durer le supplice,
ne jamais tes jolies larmes voir sécher et plisser tant de charme,
lors tes yeux si beaux, si gracieux et mes fidèles complices,
Tout me dévoilent, au plus profond de ton âme.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes