Partagez

Et dire pourtant que tout était prévu
les nerfs à fleur de peau, la haine en auréole
suspendue dans le ciel d’une miséreuse tribu
aux stériles millions de villages agricoles

Et dire pourtant que tout était prévu,
La rumeur , dans les rues , courrait comme une folle.
Elle cognait aux portes et hurlait  »m’as-tu vue  » ? .
Je suis porteuse de deuils , les yeux cernés de khôl.

Et dire pourtant que tout était prévu.
Lorsque le bon sens échappe à tout contrôle
et habille de longs kamis d’hirsutes fessus barbus
au siwak qui voile d’anciennes haleines d’alcool .

Et dire pourtant que tout était prévu.
A t’on vu d’abeilles détruire leurs alvéoles ?
Maudits soient alors ces visages poilus,
cancres repoussés par tous les bancs d’école.

Et dire pourtant que tout était prévu,
pour que les sbires du diable l’acclament en idole,
prêchant faux messages et interprétations fourbues
du Saint-Coran et Hadiths qui ne souffrent d’aucun dol.

Et dire pourtant que tout était prévu.
Des discours kamikazes, hurlements de raz-le bol
Une jeunesse qui se perd dans des temps révolus.
Sans projets, ni repères, énergies qui s’étiolent

Et dire pourtant que ce  »tout » était voulu.
Y a t-il bonnes récoltes sans défricher le sol ?
Peut-on confier la tâche aux médiocres réélus
qui enterrent tout espoir de leurs bras en graisse molle?



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes