Partagez

Des yeux indiscrets,
Du haut d’une terrasse,
Guettent l’âme qui trépasse,
Lors d’une longue soirée.

Seul à son chevet,
Un môme d’un bas âge,
Sage comme une image,
Assume la corvée.

Nul bruit, pas un cri.
Un parfait silence!
Beaucoup de patience!
Ni chance ni pari.

Ça vaut bien la peine,
Finir ce parcours,
Jalonné d’amours,
Dépourvu de haine.

Ni vue ni connue,
Prise au dépourvu!
Quitte vite ce bas monde!
La mort fait la ronde.

Mohamed KHOUKHCHANI.
Meknès le 25 juillet 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes