Partagez

Traque ce trac de tout, têtu, qui t’en empêche ?
Au cœur de tes erreurs, accorde-toi l’amour
Jamais interrompu par l’appel du détour
Pour autant qu’on en sache écouter la dépêche !

Change ta chance en don, demande si la pêche
Attend pour féconder le sol, si c’est le jour
D’être cueillie ! Allons, du haut de cette tour,
Nos sentiments sauront plonger comme l’épeiche !

Pauvre bébé du bain des mots jamais sorti,
Ta vie est un calvaire où tu te sens loti
De la bonne manière et, sans cette rengaine,

Tu serais ce géant invincible et régnant
Sur chacun des objets et les âmes, sans peine.
Mais, comme en toi, je suis en eux, tu vas saignant.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes