Partagez

Tu dormais paisiblement
Toi, l’infidèle dans les bras de Morphée
Et l’envie de t’aimer follement
Reprend au respire de ta chevelure ébouriffée

Paisiblement tu dormais
Mes yeux caressant tes courbes de fée
Me reprend folle envie de t’aimer
Toi, l’infidèle dans les bras de Morphée

Tu dormais paisiblement
Gouttelettes qui perlent le satin de ton épaule
De guerre lasse, mes mains s’interdisent péniblement
De mendier les caresses de tes doigts qui somnolent

Paisiblement tu dormais
Paupières angéliques fermées lourdement
Sur le Khôl de tes yeux enflammés
Et ton regard de braise qui dompte les démons

Tu dormais paisiblement
Morphée collé aux soupirs de tes rêves
Ma bouche s’empêchait fiévreusement
De goûter à l’élixir des roses de tes lèvres

Tu dormais et j’attendais qu’enfin l’aurore se jette
En guirlandes de lumière dans le gouffre de ma nuit
Éclairer ce sourire qui, vicieusement, je guette
À ton réveil, de tes lèvres, le cueillir comme un fruit.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes