Partagez

« Tu m as laissé , Maman »

Tout à bien commencé
Quand tu m’as tenu dans tes bras,
J’ai cessé de pleurer
Pour m’endormir au creux de toi.

À toi qui m’a donné
Ta chaleur lorsque j’avais froid,
Je me suis accroché
À ta main pour guider mes pas.

Pour toi, j’ai continué
À suivre ton chemin de foi,
Je me suis adapté
Afin que tu sois fier de moi.

Mais à quoi bon triché
Si tu rabaisses chaque fois
L’effort à te charmer
Devenant un chemin de croix.

« Tu m’as laissé, Maman quand j’ai changé de voie,
Je ne suis plus l’enfant qui s’endort avec toi.
Ce n est pas pour autant que la reine est sans roi,
J’étais prince d’un temps qui ne t’appartient pas.

Je ne suis pas devenu celui que tu as voulu,
Je suis un enfant perdu éloigné de ta vertu.
Je suis ton ange déchu, ton grand fils qui t’a déçu,
L’adulte qui a sa vue sans la tienne par dessus. »

A bien y réfléchir,
J’aurais bien aimé ressentir
La fierté dans tes yeux
Pour que j’avance mieux.

Rien n’était assez bien
Pour étancher ta soif sans fin,
Je reste sur la mienne
Qui récolte ce que l’on sème.

« Tu m’as laissé,Maman quand j’ai changé de voie,
Je ne suis plus l’enfant qui s’endort avec toi.
Ce n est pas pour autant que la reine est sans roi,
J’étais prince d’un temps qui ne t’appartient pas.

Je ne suis pas devenu celui que tu as voulu,
Je suis un enfant perdu éloigné de ta vertu.
Je suis ton ange déchue, ton grand fils qui t’a déçu,
L’adulte qui a sa vue sans la tienne par dessus. »

Vincent Dumoulin le 28 mars 2017.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 9 votes