Partagez

La tête chauve ,les yeux hagards
Mon arbre nu attire les regards
En foncé dans le sol gelé vert glas
Son souffle jouant son air plat

Les habits rouges jonchant la terre
Nids fiers d’écureuil est seule trace
Dans ces treuils qui sentent la glace
Mon arbre boit brouillard sceptaire

Ses pieds tremblent tel un coeur
Gémissant au fond des ténèbres
Il lutte contre cette belle horreur
Et préparant ses pompes funèbres

Lutte mon arbre ma tête est farcie
Combat ainsi de sombres pensées
S émerveillant nuages travestis
Rêvant de roses lilas et chicorée

Passe le temps ,dort le soleil doux
Rayon tiède frôle à peine ma peau
Apaise rosée fraiche sur ce houx
Blanchâtre teint de tes seins mous.

A. A .L’Ile Bizard 18.11.2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
1 sur 1 votes