UN BOUT DE TOI

un bout de toi
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

Je souffre d’être moi
Et parfois,
De perdre la foi
De ne plus croire en toi.
Je souffre d’avoir été
L’orage dans tes nuits d’été,
Quand tu étais avec moi.
Je souffre de me rappeler
Ton visage et ton corps
Que j’ai longtemps aimés.
Je souffre d’être le feu
Qui te brûle peu à peu,
Sur cette terre
Où il ne pleut pas,
Loin de moi,
Loin de tout lieu habité.
Mais, je garde toujours,
Au fond de moi,
Un bout de toi
Et la chaleur de ton corps
Pour ne pas mourir de froid.

Younes ZEMNI.
image: deviantart.com


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
4.36 sur 77 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

34 commentaires

  1. Très beau poème :) Des paroles profondément impressionnantes en plus de cette magnifique touche de sensibilité qui parsème tout le poème !!!! J’adore :) merciiiiii YOUNES :) :) :) (y)

  2. Bonjour ,
    Voilà de jolies paroles pour l’ être aimée , vivre avec ses souvenirs , l’amour n’est pas facile ….
    Elle en a de la chance cette dame ….
    Je vous souhaite de trouver un amour sincère en partage ….

  3. On garde toujours quelque chose de quelqu’un ; une mèche , une rose ou un parfum : et parfois d’un peu de chagrin , on cherche un nouveau matin .

    1. C’est tellement difficile , de continuer à vivre , après avoir Aimé , une personne , avec passion . Dans mon placard , j’ai encore , un reste de flacon de son Parfum , sa chemise préférée …Le soir souvent , je regarde les étoiles ….Merveilleux Poème , Merci infiniment Cher Younes Zemni , il me touche particulièrement ……ANNIE

  4. BONSOIR A TOUS.
    J’ai le plaisir de vous informer, alors que je suis actuellement classé 1 er parmi les poètes et 1 er dans les poèmes et avec 2 autres dans le top 10, que je quitte le concours. Ainsi, je me sentirai soulagé de cette course infernale aux voix des lecteurs et le stress va continuer encore 2 mois. Je n’ai jamais participé à un concours de ma vie et je crois que j’ai fait cette fois-ci une erreur de m’inscrire à celui-là. Je n’ai à prouver mon talent à personne. J’ai mes lecteurs qui apprécient ma poésie et cela me suffit. Je crois qu’il faut revoir le règlement de ce concours en faveur de la qualité. Salut à tout le monde.

  5. Bonjour Younes,

    Je ne pense pas qu’il faut le prendre ainsi, le but n’est pas de gagner, ni d’être le premier, mais de partager nos textes. Le plaisir du lecteur avant tout. Et peu importe que l’on soit premier ou dernier, c’est le fond de notre âme et notre ressenti qui compte pour le lecteur. Certes, le site comptabilise les vues, et alors, faisons fi de ces points de vue, gardons à l’image que des lecteurs sont venus, ont pris plaisir à nous lire. Et si on est premier, tant mieux, et si on est dernier, tant mieux aussi.

    Au passage, j’ai adoré votre poème, et on se rencontre régulièrement sur Facebook dans divers groupes. A bientôt, amitiés poétiques.

  6. La souffrance a ce pouvoir de mettre le cœur à nu. C’est dans ces moments là qu’on y décèle des trésors de l’Âme. Très beau votre poème Younes. Bonne continuation à vous !

  7. Très bel écrit, 5 * méritées.

    Par la présente, je t’adresse mes meilleurs vœux de réussite dans notre domaine qui nous est cher : la littérature. Et tous mes vœux pour la santé et le bonheur.

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez etre connecté: