Partagez

Il est une énigme que je ne puis résoudre:
Nombre de grands poètes ont la plume facile,
Moi je n’ai qu’un crayon toujours très indocile
Et je me désespère quand il me faut recoudre.

Ces dames et ces messieurs font bien parler la poudre!
Trois quatre fois par jour dans poésie civile
Nous offrent de beaux vers faits à leur domicile
Qui enchantent nos sens et sont un coup de foudre !

Hélas, je n’ai le temps que d’écrire un sonnet!
Je voudrais qu’il ne soit roupie de sansonnet,
Qu’il se présente enfin comme un jeune seigneur,

Que de tous mes écrits il soit miraculeux
M’ envoûtant moi aussi dans toute sa splendeur.
A présent je ne sens mon crayon fabuleux!



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes