Partagez

Un enfant

Il n’a que trois ans
mais son cœur n’a plus d’âge.
Il a perdu son insouciance de petit bonhomme,
son sourire: un rictus tétanisé
la terreur figée sur son visage,
ses yeux mouillés de larmes.
Ses parents, tués par un forcené.

Il n’a que trois ans
sa vie vole en éclat,
la mort le salut brutalement
papa, maman ne sont plus là.
Ce bout de chou comprend-il
Qu’ils ne se réveilleront jamais?

Il n’a que trois ans
un trou béant dans sa chair,
sa vie bascule dans le néant.
Son papa, sa maman
sont partis pour un long voyage,
pour toujours.

Il n’a que trois ans
la douleur brûle en lui.
Lui, si petit, a soudain bien grandi.
Meurtri dans son être,
le sang de ses parents,
l’homme méchant,
nenni ce n’était pas un jeu.

Il n’a que trois ans
apprend que la vie
est un bien cruel tourniquet
qui tourne dans un tourbillon de violence.
Lui, il a eu le mauvais ticket.
Soudain, le manège de l’enfant
a un autre visage.

Il n’a que trois ans
il n’est qu’un enfant.
Un sacrilège sur son chemin
a fait de lui un orphelin

Béatrice Montagnac



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes