Partagez

Il est nu surprenant , éphémère.

Il rend gracieux le minois sévère.

Attrape-cœur de son filet malin,

il habille l’être de son air coquin.

Il ne se dissimule pas et parfois simule.

De grâce et beauté il peut être perfide.

De méchanceté il s’affranchit lucide.

Éteint  discret  peines et de joies rallume.

Il est naturel à l’ enfant

l’ adulte inquiet, l’attend.

Rassure, charmant convivial.

Reçois le aussi ravi et jovial.

Il fatigue moins qu’une moue,

Il exerce joliment nos joues.

Même édenté, il a sa beauté,

Il répète à  l’envie l’amitié.

Il n’est ni tristesse ni allégresse.

Il est avant tout de finesse.

Il n’est ni soupir ni rire.

Bienvenue à toi le Sourire.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.44 sur 9 votes