Partagez

Dans mon cœur sursaute le tumulte
D’une existence pleine de maux imprécis
Les bleus de l’enfance effleurent mon âme d’adulte
Je chavire sous le joug de mes tracas endurcis
Le rêve d’un horizon radieux se profile
Jusqu’au bout de la nuit, évadée, je divague
Envahie de pures sensations subtiles
Bientôt emportées dans la profondeur du vague
Tout noir où parfois me rejoint l’image de Gainsbourg
Ses volutes de fumée aériennes par-dessus le firmament
Illuminent mes rêves vers des chemins lumineux à contre-jour
J’ai le vertige d’affronter à nouveau des jours plus cléments.

Copyright 2016
Martine Bès
4/10/2016
<font size=2>image: huffingtonpost</size>



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.78 sur 50 votes