Partagez

Le temps d’une nuit
Nos corps nus
Ont goûté au fruit défendu.

Le temps d’une nuit
Nous nous sommes aimés
Sur le lit du péché.

Le temps d’une nuit
Je me suis abreuvée
De l’eau de ta tendresse
Quand sur ma peau
Tes mains coulaient en caresses.

Le temps d’une nuit
Sur nos lèvres
S’est incrustée cette fusion
Portant la couleur rouge
De la passion.

Le temps d’une nuit
Nous nous sommes endormis
Dans les draps de l’interdit.

Pascaline



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes