Partagez

C’est une dame, une femme, qui cache ses drames
C’est une flamme, une âme, un sacré bout de femme
Si forte qu’elle étame chacun de vos blâmes
Une grande dame, parfois une pauv’ petite bonne femme.

C’est une étoile, chaude pour se lover
C’est à l’approche je crois, qu’il faut se méfier
Et ne vous trompez pas, il vous en cuirait
Une grande dame, parfois une pauv’ petite bonne femme.

C’est un grand cœur, que dis-je, mieux qu’un lingot d’or
C’est une valeur très sûre, sans autre rapport
Un beau joyau très pur, qui vous rend fort
Une grande dame, parfois une pauv’ petite bonne femme.

C’est un grand secret, que peu aperçoivent
C’est même un décret, qu’il faut qu’on reçoive
Pour la connaître au mieux, et pour qu’on y voit
Ma grande dame, et toujours, ma pauv’ petite bonne femme.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.4 sur 5 votes