Partagez

Se laisser aller à des jours heureux
Ne pas faire grise mine sous des prétextes fallacieux
Et guider son cœur loin des vents mauvais
Qui embrouillent l’esprit et le laissent embrumé

 Se laisser murmurer des paroles telles des baumes
Sentir l’amour développer son subtil arôme
Au parfum de tendresse des jours bénis
Insufflant la passion pour enivrer nos nuits

 Ouvrir les yeux sur le monde, s’en émerveiller
Se donner une chance de vivre la félicité
Simplement, en gardant nos belles âmes d’enfants

 Ne pas vivre, pour nous, de manière étriquée
Prendre à bras le corps cette vie à partager
Pour qu’à la fin du voyage, nous ayons vécu, vraiment !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.82 sur 39 votes