Partagez

Un soir de froid, j’ai connu l’enfer,
Je me suis mis à respirer.
Catapulté sur la TERRE, celle
Qui est ma mère et j’y suis né.
J’ai poussé telle une plante aride,
Moi qui venais de l’au-delà,
Parfois je suis comme apatride,
Comme un ado cherchant sa voie.

Je ne suis pas le fils de ma mère,
De cet adverbe, « ici-bas ».
Je ne suis pas le fil de la terre,
L’univers, donne t-il le la?

Avec l’envie pour seul bagage,
J’ai commencé à voyager.
Non! Aucune peur du naufrage
MARS m’apparut appropriée.
Elle m’apprit la colère des pères,
De celui que je n’avais pas,
L’autorité et puis la guerre,
A cette guerrière, je lui dois ça.

Je ne suis pas le fils de ma mère,
De cet adverbe, « ici-bas ».
Je ne suis pas le fil de la terre,
L’univers, me donne le la.

Un peu armé et sûr de plaire,
Je décidais de m’immiscer.
Dans des douceurs émotionnelles,
Fruits délicieux et volupté.
VENUS est belle je la désire
Séduction, amour et luxure
On peut s’y perdre jusqu’au pire,
J’ai joui d’elle, j’avais fine allure.

Je ne suis pas le fils de ma mère,
De cet adverbe, « ici-bas ».
Je ne suis pas le fil de la terre,
L’univers, je suis bien là.

Le recul me fit faire une pause,
Quelques années avaient passé.
Comme une impression de surdose,
SATURNE allait me reposer.
Elle donna sa profondeur d’âme,
L’introspection, repli rêvé.
Et pour qu’à la fin, tous mes drames,
Grâce à PLUTON, soient avoués.

Je ne suis pas le fils de ma mère,
De cet adverbe, « ici-bas ».
Je ne suis pas le fil de la terre,
L’univers, est vraiment là.

Je me posais près d’URANUS,
Comme une envie de tout changer.
Faire le bilan et même plus,
Car JUPITER m’a enseigné.
Confiance en soi, richesse d’âme,
NEPTUNE m’apprit à tolérer.
C’est pourquoi, sans peur je le clame,
Toutes ces planètes m’ont élevé.

Je ne suis pas le fils de ma mère,
De cet adverbe, « ici-bas ».
Je ne suis pas le fil de la terre,
L’univers, est en moi.

Près du SOLEIL, face à ces mondes,
Contre MERCURE, je me lovais.
Avec toutes ces planètes fécondes,
J’ai appris, respiré, aimé.
Qu’importe où sur ces corps célestes,
Toutes ces entités visitées
M’ont grandi, aussi m’ont fait fête,
Sans clair de LUNE, je peux rêver.

Je ne suis pas le fils de ma mère,
De cet adverbe, « ici-bas ».
Je ne suis pas le fil de la terre,
L’univers ou…l’au-delà?



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes