Partagez

J’ai pris mon envol pour de bon,
Je ne tourne plus en rond,
Autour du noir de la maison.

Dans le désordre, j’ai retrouvé les clefs
De mon jardin secret,
Où souffle un vent de liberté.

Désir profond et intense
De fuir dans le silence,
Voletant, avec indifférence.

Je survole la vie,
De jour comme de nuit,
A la lueur de mes envies.

Soif de vivre,
Je me délivre,
Je deviens ivre.

Carpe diem,
Mes jours sont miens,
Ma frénésie survient.

La vie se tortille , tout en cadence,
Un cri d’indépendance,
Soulève mes espérances.

Je me suis fait la belle,
A tire d’ailes,
Comme l’hirondelle.

Copyright 2016
Martine BES



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.88 sur 42 votes