Partagez

Vieillir, oui ! Mais en beauté, c’est un hommage,
Dû à la persévérance de ces sages,
Dont la vie a été un dur éreintage.
Jeunes ! Pensez à eux, avant l’héritage !

Si on vieillit, c’est qu’on avance dans l’âge,
Tout le passé, n’est plus que simples images.
Plus on vieillit, plus on supporte l’outrage,
Du corps usé, perdant tous ses équilibrages.

Vieillir dans la maladie est un vrai malheur,
Quand le corps commence à refuser d’obéir,
Quand la mémoire n’est plus du tout à l’heure.
Calmer ses douleurs devient l’unique désir

Vieillir dans la misère, ce n’est pas très beau,
Rêver d’un bon croissant, fantasmer tout le temps,
Sur un riche repas ou un habit bien chaud,
Avilissent, abaissent au stade végétant.

La santé et l’aisance, encore plus l’affection,
Sont les conditions les plus indispensables,
Conjuguées avec le soutien et l’attention,
Adoucissent cet âge, impitoyable.

Vivre leurs vieux jours au sein de leur famille,
Est le vœu sacré des gens du troisième âge,
Entourés des petits enfants, leurs béquilles,
Jouissant d’un crépuscule, sur un beau rivage.

A.SALEM. Le 20 Févier 2017.
Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 6 votes